Accueil Mangas Don’t Fake Your Smile T.3

Don’t Fake Your Smile T.3

0
couverture du troisième tome de don't fake your smile

Nous voici avec ce troisième tome de Don’t Fake your Smile, le shojo manga des éditions Akata. Un titre que j’apprécie tout spécialement et surtout qui est mon coup de cœur. En toute franchise, j’ai adoré les deux premiers tomes de la série. Et pourtant, j’avais de très nombreuses appréhensions concernant ce shojo. Mais mes mauvaises pensées ont très vite été balayées par la beauté, la justesse et la sensibilité de l’histoire, mais aussi des personnages. Je suis d’ailleurs étonnée que nous apprenons également à connaître psychologiquement l’agresseur en question…

L’histoire du manga

Dans ce troisième tome de Don’t Fake your Smile, le shojo manga des éditions Akata, nous en apprenons plus sur qui était Gaku dans son passé avant de rejoindre le lycée.

J’ai vraiment apprécié ce petit flashback le concernant. Surtout que, je ne m’attendais pas à ce que Gaku soit ce type de garçon au collège, du genre solitaire sans le vouloir. On apprend également comment le groupe s’est connu et comment Hiyori est tombé amoureux.

Ce qui fait de ce shojo un manga unique, c’est le fait qu’il brise complétement tous les codes inculqués aux mangas shojo classiques. Un bisou forcé dans les shojos mangas signifient souvent un amour devenant forcément concret ou un « oh mon dieu il m’a enfin embrassé ». Ici non. Embrasser sans un consentement est rarement agréable, même quand c’est un ami proche. La mangaka a voulu le montrer avec son manga et c’est réussi. Don’t Fake Your Smile met en avant dans ce tome que le consentement est quelque d’important. Surtout suite à une agression, notre héroïne a très peu envie de se faire toucher par un garçon. Même si c’est, ces amis. Toutefois, notre héroïne Niji jour après jour pour combattre son traumatisme.

Autre point important, le professeur, dont le nom ne me revient pas, est également un personnage important. C’est lui qui porte l’intrigue de l’histoire. L’auteure ne le cantonne pas à son seul rôle d’agresser sur une seule et même fille puisqu’il continue de le faire. À la fin du tome, il fait une nouvel victime en ayant conscience que sa victime le connait.

Les personnages du shojo

Un garçon qui veut changer…

Commençons par le personnage de Gaku. Même si nous apprenons à le connaître au travers un flashback, on peut s’apercevoir que c’est au contact de ces deux amis Hiyori et Niji une fois au lycée qu’il change et qu’il devient celui qu’il souhaitait devenir. Malgré tout, Gaku reste un garçon malhonnête envers lui-même puisqu’il ment pour cacher ce que Gaku ressent réellement. Il est également capricieux puisqu’il agit selon ses envies et croit que tout va se régler et lui parvenir selon sa méthode. Malheureusement, Gaku se rend vite compte du comprendre puisque ces actes peuvent blesser autrui. Mais il apprend aussi qu’il doit faire attention et écouter les sentiments des autres. Gaku est sans nul doute, le protagoniste qui fait le plus d’erreur étant donné qu’il ne réfléchit pas vraiment à ces actions.

Toutefois, c’est le seul qui évolue pour le moment et qui écoute ce qu’il ressent.

Hiyori un garçon fantôme

En ce qui concerne Hiyori, il n’a pas évoluer d’un iota entre les deux premiers tomes et celui-ci de Don’t fake your Smile. Il reste à observer ce qu’il se passe et agit seulement lorsque ces nécessaires. Toutefois, ces actions sont toujours fondues dans l’ombre. Hiyori est un garçon qui avance à reculons. Il ne parvient pas à assumer qui il est ni ce qu’il ressent. Malgré tout, j’ai hâte de le voir évoluer et surtout éclore. Pour le moment Hiyori est un bouton de fleur.

Une héroïne peut ordinaire des shojos classique

Le personnage de Niji dans ce tome est tout sauf un cliché pour ma part. Si certain pouvait s’attendre à ce qu’elle tombe dans les bras de Gaku, je pense que vous allez être déçues. Niji est vraiment comparable aux jeunes filles que l’on peut trouver dans le monde réel. Elle réagit exactement de la même manière. Droite et honnête, elle se bat chaque jour contre son mauvais souvenir, son pire cauchemar. Niji est mise en avant comme une femme forte qui n’a pas besoin de la protection d’autrui. Au contraire, plutôt d’oreilles attentives et compréhensives. Je suis vraiment époustouflée par le travail de la mangaka. Elle a souhaité faire de Niji une fille plus humaine et où n’importe qui peut réellement s’identifier à elle.

Les dessins

Pour ce qui sont des dessins, je ne pense pas qu’il soit utile de revenir dessus. Je vous en ai déjà parlé lors de la précédente critique.

Pour conclure, Don’t fake Your Smile, le shojo manga des éditions Akata propose une fois encore, un tome renversant. Je n’en reviens toujours pas de cette fin si surprenante. L’agresseur a une nouvelle fois frappé… J’ai énormément de question qui le concerne, mais où je n’ai pas de réponse encore.
J’attends avec grande impatience le prochain tome. Je veux savoir la suite comment la nouvelle victime va réagir…

Articles précédentsMeminisse T.1&2
Articles suivantsThe unwanted undead adventurer
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

Pas de commentaires

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici

Exit mobile version