Tombée du ciel T.1&2

0
54
couverture du premier tome du manga shonen Tombée du ciel

Meain édition nous présente leur nouveau titre Tombée du Ciel ou aussi appelé Sora No Otoshimono un shonen manga. La mangaka Suu Minazuki est également à l’origine de la série animé Plunderer récemment sorti sur Wakanim.

J’ai bien apprécié ce titre. Tombée du Ciel ce shonen manga est titre assez atypique terminée en vingt tomes. Ce manga shonen propose une histoire extraordinaire avec des personnages aussi attachants que déjantés.

Un manga unique

Le scénario de Tombée du Ciel est unique. Il ne ressemble à aucun autre. Ce shonen est à la fois hilarant comme touchant. Hilarant par l’aspect loufoque de certaines scènes qui n’ont parfois ni queue ni tête et touchante car par moment le scénario nous émue tout simplement.

Tombée du Ciel se lit très facilement, on s’attacha aux différents personnages de part son récit. J’ai beaucoup apprécié cette lecture qui évolue vers l’extraordinaire.
L’histoire nous présente un début assez simplet, un rêve, une présentation du héro et de son environnement. La mangaka met en avant chez le héro un être farceur mais aussi émotif. Et il s’agit de la qualité du manga, la mise en avant de son héro Tomoki mais aussi de ses autres personnages avec Sohara et Eishiro. Tombée du ciel n’est pas qu’une histoire, c’est aussi ces protagonistes et parfois, certains mangakas l’oublient.

Un shonen au départ cliché qui dérive…

L’histoire de Tombée du Ciel ce shonen manga m’a surprise sur certains de ces aspects. Tout d’abord, le côté pervers complétement assumé du héro. La mangaka nous présente un héro, Tomoki avec une libido qui souhaitent s’exprimer. C’est un adolescent en pleine découverte de son corps mais aussi de ses pulsions. Et à son contraire, nous avons une jeune fille assez pure, innocente et sensible. Avec seulement ces deux personnages, nous avons le cliché classique des personnages en premier abord : le garçon pervers, la jeune fille et amie d’enfance du héro avec une très grande force. Pourtant l’histoire est plus que ce petit cliché des protagonistes.

En effet, à partir du moment où l’ange Ikaros tombe du ciel, littéralement, l’histoire prend un nouveau tournant. Si au départ, le shonen était simplement et légèrement cliché, quand Ikaros arrive, tout part de travers. Cet ange n’attire que des problèmes en plus de ne pas savoir à quoi elle « sert » réellement. Beaucoup de mystère l’entoure, nos héros en ont consciences malgré tout, ils ne veulent pas forcément en découvrir plus. C’est des enfants, ils veulent profiter du présent et ne pas bousculer leur vie. Qui l’est pourtant déjà…
Tombée du Ciel, ce shonen manga, est vraiment incroyable. Nous, les lecteurs, nous nous posons d’innombrables questions mais la mangaka ne va pas forcément y répondre maintenant car nos héros sont faibles, impuissants faces à l’adversité du monde. Pourtant, je me demande bien quand Tomoki (le héro) sera confronté de plein fouet à une autre réalité, comment va t-il réagir ?

image pour la critique du premier tome et premier chapitre du manga tombée du ciel.

Les personnages du shonen

Des protagonistes masculins atypiques

Tomoki est un garçon très souriant et insouciant. Il ne pense qu’à s’amuser et je pense qu’on peut le voir sur chaque planche du manga, il n’a jamais l’air sérieux… Il inspire à une vie tranquille et simple dans sa petite campagne. Pourtant, si Tomoki fait tout pour ne rien prendre au sérieux, c’est qu’un rêve le hante. Depuis dès années et à chacun de ses réveils, Tomoki se lève avec les larmes aux yeux. Il ne comprend pas la signification de son rêve, ni s’il a un but précis. Pourtant, lorsque que son rêve devient réaliste, Tomoki réalise tout ces rêves. Il a assouvi la plupart de ses désirs du moment et de ce que l’Homme pouvait rêver. Et malgré cela, il arrive encore à se mettre dans de beaux draps…
Bien que gentil, souriant et émotif, Tomoki est un nid à problème à cause de ses nombreuses envies perverses et de son ange Ikaros.

Eishiro est un garçon très curieux. Il mène de nombreuses expériences et prend la vie très au sérieux. Eishiro effectue des recherches très poussé qui l’ont menés grâce au rêve de Tomoki près d’une nouvelle vérité. A vrai dire, nous ne savons pas grand chose concernant Eishiro. Il ne parle pas de son passé et il est très stoïque en plus d’être difficile à cerner.

Des héroïnes différentes

Sohara est une jeune fille avec une force du commun et qui me fait penser à toutes les filles de shonen que l’on connaît. On pourrait dire, qu’elle est semblable à Sakura de la série Naruto. Sohara est souriante, émotive mais aussi un peu mère poule avec Tomoki, son ami d’enfance. On ne sait pas grand chose d’elle non plus, pourtant, cela nous dérange moins qu’avec Eishiro. Sohara est plus entière est vivante, elle a des sentiments et on le voit clairement, elle nous apparaît très humaine.

En ce qui concerne Ikaros, elle ne ressent aucune émotion, elle ne comprend pas l’être humain ni même le second degrés. Ikaros est un ange mais elle est aussi un robot (même si elle est « humaine »). Elle est sans nulle doute la plus mystérieuse de tout les protagonistes. Mais aussi celle qui attire le plus de problème à cause de son manque de compréhension.

En définitive, tous les personnages sont mystérieux. Mais ils sont uniques en leur genre, ils sont tous des secrets qu’ils ne souhaitent pas forcément partager…

image pour la critique du premier chapitre du tome 1 de tombée du ciel

Les dessins du manga

Tombée du Ciel possède des dessins incroyables. Ils sont détaillés et précis. Les planches parlent d’elles même et nous transmettent chaque informations nécessaires. On comprend les émotions assez aisément et j’ai l’impression d’assister à une scène animée.
J’ai également pu constater que les courbes des jeunes filles sont plutôt généreuses mais n’en reste pas moins réaliste pour autant. Sauf pour Ikaros où là, le mangaka c’est fait plaisir j’ai l’impression… Ce que j’ai bien aimé aussi avec ces dessins, c’est que les personnages ont vraiment des bouilles d’enfants. Autre point que j’ai apprécié, le héro Tomoki a très rarement le visage dessiné avec sérieux, il fait toujours une tête étrange. Du coup, lorsqu’il est sérieux, il dégage une forte impression de classe.

Je valide, comme on pourrait le dire, les dessins du manga. Je pense que vous l’aurez remarqué mais le style de dessin date de 2007 et cela se voit. Lorsque l’on compare avec les dessins d’aujourd’hui qui sont accès vers le réalisme et les reliefs de chaque partie du corps humain, on pourrait dire ici, que les dessins sont anciens.

Pour conclure, ces deux premiers tomes étaient intéressants. J’ai bien apprécié ma lecture et j’ai hâte d’en apprendre plus à la fois sur les protagonistes mais aussi sur l’intrigue de l’histoire. Ce manga Tombée du Ciel n’est certes pas un titre pouvant plaire à tout le monde, toutefois, il a le charme lui permettant de se démarquer des autres titres. Je vous le recommande fortement, notamment si vous avez apprécié Plunderer.

Articles précédentsGoodbye My Rose Garden T.1
Articles suivantsAngolmois T.1 à 4
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici