Rokudenashi Majutsu Koushi to Akashic Records de son nom complet et un animé adapté du roman de Tarou Hitsuji.
Akashic Records, cette fois de son diminutif est composé de douze épisodes dont une suite pourrait fortement être envisagé. Cependant, aucune information n’est disponible pour le moment à ce sujet. On pourrait ne jamais avoir de suite. Mais, on pourrait espérer une adaptation chez Ofelbe ou peut-être chez Kurokawa qui venant de se lancer sur le marché du Light Novel.

Le fond…

En surface…

Tout d’abord, le thème principal est la magie. Nous connaissons de nombreux animé de ce genre. Nombreux d’entre vous sont je suis sûr capable de donner quatre animés avec ce genre de thème.
En ce qui concerne l’intrigue, il y en a plusieurs. Le premier que l’on voit est cela du mystère d’une île inconnu que des gens veulent résoudre. Son nom n’est autre que le Château céleste de Mergalius ou appelé aussi Sky Castle. La deuxième intrigue n’est autre que les origines de Glenn qui sont tout de même importante. Origine dont on entend beaucoup de référence et de sous entendu. Et pour terminer, la troisième intrigue, tout aussi importante mais dont on ne sait rien, se porte sur une organisation.

Dans le fond…

Mais développons tous ces points !
Commençons par la magie, certains animés utilisent des formules dans d’autres langues. Cela nous donne un effet de réel quelque part, c’est aussi intéressant et très classe. Il faut l’avouer mais, la magie dans les animés ont un seul sens et une seule utilisation avec différentes formules pour un même résultat.
Je m’explique, prenons par exemple le feu, les personnages récite une formule, le feu brûle se qu’il touche. Une autre incantation devra être utilisé pour faire une explosion. Une autre pour faire par exemple des boules de feu. Et c’est là que je veux en venir, dans les autres animés c’est une formule pour chaque technique. Alors qu’au contraire, dans Akashi Record, une même incantation peut donner un résultat différent à chaque fois que l’on change la formulation de cette même formule.

Ensuite, pour ce qui sont des intrigues, je les trouve parfaite et original. Cependant, les intrigues ne sont pas assez mise en avant. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de suite. Et pourtant, les trois intrigues sont géniaux et sont toutes très bien introduites. Mais encore une fois, l’anime est trop cours et aurait mérité bien plus d’épisode…

Un peu sur l’histoire…

Passons maintenant à l’histoire. Les événements ne sont pas énormément développés ce qui est navrant. Mais aussi, certains moments de l’histoire n’ont pas de véritable fin. Ça reste intéressant bien sûr même si j’ai l’impression que chaque épisodes résout un problème…
Malgré le manque d’épisodes et de la durée des intrigues, on est pris dans l’histoire même si ça va un peu vite.

Les personnages ont tous des rêves, des quêtes à accomplir. Le scénario qui est pourtant très rapide ne peut en même temps pas tout dévoiler puisque de base l’animé est tiré d’un light novel, il doit donc y avoir un juste milieu.
Cependant, je trouve que même si l’histoire est à la fois drôle avec notre duo Glenn & Sistine on en voit tout de même un certain respect entre les deux et qu’ils arrivent à mettre leur différent de côté pour pouvoir suivre le même objectif. Je peux affirmer que si une partie de l’histoire avance c’est bien grâce à ses deux là et en plus de cela, le scénario n’en pas moins touchante avec ses flash-back. Mais je n’en dirais pas plus.

Les personnages…

L’idiot est souvent le plus charismatique…

Prenons tout d’abord Glenn, le professeur un peu loufoque et paresseux. Il est narcissique et chiant, drôle mais aussi très puissant. On sait tous que les personnages « idiots » sont super « badass » ! Glenn est aussi un personnage observateur et il réfléchit malgré qu’il fasse constamment le pitre !
Durant les épisodes, ce personnage dégage un certain mystère qui est élucidé quelques épisodes plus tard. C’est dommage car selon moi, ça aurait été intéressant surtout qu’on a pas mal d’informations qui sont passés à la trappe… 

Le cliché féminin qualifié de « waifu »….

Mais passons à Sistine ou aussi nommé Sisti, deuxième personnage principale (avec Glenn en premier). Ce personnage féminin pique des colères au quart de tour quand ça touche directement ses sentiments propres.
Concernant les combats…. Je ne la trouve pas très puissante, elle passe son temps à pleurer et à se plaindre. Elle est utile certes… Elle est intelligente mais je ne la trouve pas indispensable à l’animé. Du moins dans ces épisodes… Personnellement, je trouve ce genre de personnage un peu chiant, elle garde tout pour elle, se comporte en petite princesse mais dès qu’il y a un problème… Là c’est bien plus compliqué pour elle. Après, je trouve qu’elle apporte un plus à Glenn

Rumia, celle qui nous mène à l’intrigue…

Ensuite, autre personnage que je juge important, Ruima. Elle est là clé de l’animé, d’après moi, c’est le personnage au cœur véritable de l’animé  !
Je trouve ce personnage plaisant, elle est attachante tout comme Glenn. Par ailleurs, Ruima donne l’impression de survivre dans le monde où elle est. Elle se bat de toutes ses forces et créé un mystère plutôt pesant voir même intéressant. On veut savoir le pourquoi du comment. Elle est forte mentalement, cache un lourd secret qui est un fardeau pour elle, on compatit pour Rumia.

Bref, ces trois personnages sont diamétralement opposés. Je reste vague pour ne pas vous gâchez le plaisir de découvrir l’animé et tous ses autres personnages.

Les graphismes…

Les dessins et les couleurs, comme on peut le voir dans la série sont aux niveaux des teintes de cheveux, très nombreuses ! Nous avons de tout mais vraiment ! Du violet au bleu et du blanc au jaune ! De même pour les yeux. On voit bien qu’on est dans un genre de fantasy. Mais, ce n’est pas bien dérangeant en soi puisque les couleurs ne sont pas agressive. L’animé est coloré et ça rajoute une touche vivante à Rokudenashi Majutsu Koushi to Akashic Records. 
De plus, les dessins sont très beaux et simples, ils sont appréciables et c’est un réel plaisir de les regarder ! Je ne me suis pas sentis agressée au niveau des yeux.
Les expressions sont bien transmises et j’ai même été touché quelques fois.

Le son….

Et enfin, pour terminer rapidement, parlons brièvement des musiques, on a droit à un bon l’opening du nom de Blow out et d’un superbe l’ending du nom de Precious You☆. je les trouve très entraînant et bien animé.
Pour les OST j’en pense de même aussi.

Pour conclure, cet animé, encore une fois, je vous le dis mais je l’ai adoré. Je l’ai terminé très rapidement et la fin m’a frustré.
Voilà, je pense en avoir assez dit sur cet animé, j’espère que cette review vous aura plus, n’hésitez pas à laisser un avis en commentaire, ça fait toujours plaisir, à bientôt. 

NOS NOTES ...
Graphismes
Animations
Histoires
Musiques
Article précédentHungry Marie (série complète)
Article suivantCarciphona Tome 3
[Co-créatrice du Moonyko] Passionnée de Web et de graphisme, je dévore les livres que je lis. Otaku a temps plein non rémunéré malheureusement je vous ferai découvrir où apprécier de nouvelles lectures ou de nouveaux animés grâce à mes reviews. Katou Megumi, Mai Sakurajima & Rem the Best WAIFU.

Laisser un commentaire