Rascal Does Not Dream Of Bunny Girl Senpai T.1

0
100

Rascal Does Not Dream Of Bunny Girl Senpai est apparu sauvagement sur le marché du manga français. Je ne vais pas vous mentir j’ai vraiment été surprise par son annonce. Je ne m’attendais pas à voir ce titre paraître chez nous.

Par ailleurs, beaucoup connaissent la licence par l’animé qui est sorti sur Wakanim. Série courte avec en plus un film. Une héroïne aussi charmante que sexy, la série avait tout pour plaire et faire exploser les ventes le jour de sa sortie. Et pourtant, j’ai l’impression que le manga se fait discret…

L’histoire

Comme je m’y attendais, nous avons une fidèle représentation de l’animé qui est adapté du Light Novel.
J’ai beaucoup apprécié l’histoire, même si je la connais déjà. L’histoire commence rapidement, on ne tourne pas autour du pot. C’est dynamique, captivant et plaisant à lire. Le récit a beau être sérieux, par moment nous rions et sourions par les aspects comiques du scénario. Les explications données sont précises et clairs. Alors certes, nous avons de nombreux flash-back pour un premier tome mais ils sont loin d’être dérangeant. Au contraire, ils nous aident dans la compréhension du manga.

Ce premier tome de Rascal Does Not Dream Of Bunny Girl Senpai met un peu en avant chaque protagonistes un par un. C’est un peu une sorte d’introduction pour chacun d’eux. A commencer par l’histoire de Sakuta et de sa petite sœur qui est très importante. On entend parler à plusieurs reprise du « syndrome de la puberté ». On peut définir celui-ci comme étant un complexe que l’on développe où bien même un souhait poussé à l’extrême. Le « syndrome de la puberté » est le thème majeur de ce titre.

Le petit bémol

Ce petit point négatif, je l’attribue au harcèlement de Kaede. Il est selon moi pas très réaliste au sens où je ne pense pas qu’on puisse être harcelé parce qu’on a pas répond à un message… Après, est-ce parce que je ne comprends pas le harcèlement ? C’est une vraie question que je me pose…

Les personnages

Pour ce premier tome, tous les protagonistes sont réunis : Mai Sakurajima, Sakuta Azusagawa et Kaede sa petite sœur.
En personnage secondaire, nous avons Rio Futaba, Kamisato et Kunimi. Ils apparaissent tous les trois au moins une fois ici. Avec l’animé, je connaissais déjà les tempéraments et personnalités de chacun. Je m’étais déjà attachée à eux. Toutefois, je n’ai pas retrouvée le même attachement. En lisant, mon attachement pour certains protagonistes c’est davantage accentué notamment pour Sakuta.

Personnages principaux

J’aime beaucoup la personnalité de Sakuta. Il est aussi gentil que vicieux. Il aime venir en aide aux autres sans rien attendre en retour. Sakuta est également du genre réfléchit et quelque peu passif, il ne va pas forcément passer à l’action immédiatement. Il observe puis agit. C’est un garçon très protecteur quoi que un peu fourbe par moment et idiot mais ça reste assez drôle.

Mai, elle est assez difficile à cerner. Elle parait tout prendre sur elle, comme si elle portait le poids du monde. Et elle ne veut pas entraîner les autres dans ses problèmes. Elle semble vouloir se protéger émotionnellement contre quelque chose. Néanmoins, elle n’en reste pas moins une jeune fille de 16 ans. Mai est aussi sensible qu’elle possède une grande fierté. Je trouve d’ailleurs, qu’elle est un peu taciturne…

L’introduction aux personnages secondaires

Je ne pourrais pas vous dire grand chose concernant Kaede, Futaba, Kunimi ou même Kamisato. On les aperçoit durant quelques pages et cela s’arrête ici. Pourtant, je peux déjà brosser un portrait rapide d’eux.

Keade, la petite sœur de Sakuta a elle aussi développer le syndrome de la puberté. Elle aime énormément son frère mais elle a un tempérament de jeune fille timide. Il est surement dû au fait qu’elle s’est repliée sur elle-même après son harcèlement.

Futaba est une lycéenne très intelligente qui aime découvrir et tester de nouvelles choses sur le plan scientifique. Elle a un caractère bien trempée et elle ne se laisse pas faire. Par contre, elle semble être très pudique.

Kunimi, c’est le meilleur ami par excellence qu’on aimerait tous avoir. Par contre sa petite amie Kamisato est détestable au possible ! Elle est possessive et égoïste… C’est clairement pas le genre de fille avec qui on aimerait copiner.

Les dessins

Je suis assez mitigée par les traits de Tsugumi Nanamiya. Je pourrais même dire qu’il y a quelque chose qui me dérange dedans… Alors oui, par moment les dessins sont superbes et à la hauteur de mes espérances. Mais à d’autres, je les trouve assez brouillons. Les dessins qui me déplaisent et qui accentues mon malaise sont lorsque les lycéennes ont le visage complétement gênées.
Après quelques recherches, je me suis rendue compte d’une chose, le dessinateur est un mangaka hentai. Ce fait, est peut-être insignifiant pour vous, mais pour moi, il confirme bien mon malaise et cette impression que j’avais. Par ailleurs, si j’ai acheté Rascal Does Not Dream Of Bunny Girl Senpai, ce n’est certainement pas pour les dessins mais pour l’histoire.

Mise à part cela, les traits sont très fins et détaillés. Les arrières fonds sont superbes. Le petit plus que je trouve au manga c’est que l’on ressent toutes les émotions transmises aux personnages grâce à aux nombres détails dans le dessin. Donc oui, je ne suis pas une fan du dessinateur mais il faut se le dire, les planches ont du charme malgré tout.

Pour conclure, je pensais que ce titre serait un coup de cœur à coup sûr. J’ai tellement apprécié la série animé que pour moi, c’était comme une évidence. Le manga ne devait que me plaire. Cependant, j’ai été surprise déjà par les dessins qui sont ce à quoi je ne m’attendais pas et si j’apprécie ce titre, ce n’est certainement pas pour eux mais pour l’histoire. Par conséquent, c’est surtout vers l’histoire que je vais me tourner et non pour le plaisir visuel. J’attends donc la suite avec impatience, je veux savoir si la suite du manga sera la même que pour la série et comment ce premier arc va se terminer.

Articles précédentsInfinite Dendrogram
Articles suivantsLa semaine du Shojo
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici