Golden Sheep T.3

0
246
Illustration pour l'image de couverture du seinen manga Golden Sheep tome 3

Dernier tome de la série seinen manga Golden Sheep. J’ai vraiment adoré ces trois tomes du début à la fin. Les personnages étaient très attachants tout comme l’histoire. Ce que j’ai apprécié dans ce titre c’est le fait que l’adolescence est représentée de façon très réaliste avec des thématiques touchantes : harcèlement, la famille de façon générale, confiance en soi,…

L’histoire

Ce dernier tome aurait apporté une fin satisfaisante au manga et aux personnages. En effet, nous avons suivi chacun des membres du quatuor évoluer chacun de leur côté. Ils auront beaucoup appris de leur erreur mais aussi de leur ressentiment.

Golden Sheep est un titre simple dans sa compréhension mais qui met en avant des sujets assez complexes. La mangaka évoquait les problèmes familiaux, le divorce, le harcèlement, la confiance en soi mais aussi le fait de vouloir aller au bout de ses rêves. Un mélange de tout cela avec une pincée d’amour entre les personnages et nous obtenons une série qui a réussi à équilibrer le tout. Chacun des personnages a fait des erreurs, envier son prochain et lui a fait vivre le pire. Et pourtant, le pardon est présent et existe, l’auteur l’a mis aussi en avant.

J’ai vraiment adoré l’histoire du seinen manga Golden Sheep et la façon dont la mangaka a traité les problèmes de chacun des personnages d’une façon différente. Cela n’était pas simple de les mettre chacun leur tour en avant avec un soucis particulier et pourtant, l’auteur aura réussi avec brio. L’adolescence est une période compliquée, nous le savons et dans une amitié il est possible de s’égarer, de faire des erreurs mais aussi de se rendre compte ensuite de ces bourdes et demander pardon. Les membres du groupe ont chacun fait face à leur passé et leur doute pour ainsi avancer sereinement avec les réponses à leurs questions. De plus, je trouve le fait que chacun des personnages choisissent une route qui leur convient même s’ils doivent se séparer très sympa.

Les personnages

Les personnages auront tous évolués au cours de l’histoire. Kaori Ozaki est parvenue a suffisamment les developper pour que l’on s’attache à eux. Les personnages qui ont sans aucun doute les plus évoluer sont Yushin et Sora.

D’enfant à homme

Yushin qui était arrogant, méchant et cruel envers les autres à enfin trouvé la paix intérieur. Il a pardonné aux autres et s’est aussi excusé. Yushin a changé est on peut le voir dans ce dernier tome, il est plus doux, plus attentionné et gentil envers les autres. Il veut faire des efforts mais aussi réussir et cela passe inévitablement par le fait de retourner à l’école. Yushin abandonne son rêve de devenir boxeur pour consacrer d’abord à la réussite de son diplôme.

Pour se qui est de Sora, il aura lui aussi beaucoup grandit et murit. Sora qui était au début timide, peu sûr de lui, pleurnichard a évolué. Maintenant, Sora prend des décisions, il assume ses choix et parle de ce qu’il ne va pas. Il se met d’avantage en avant, la tête et les épaules droites.

On peut dire que nos deux protagonistes masculins se conduisent enfin en homme. Ils grandissent et ça on le voit. Sora et Yushin sont devenus plus mature et responsable de leurs actes et j’ai adoré voir ce changement.

D’enfant à femme

En ce qui concerne nos deux demoiselles, elles ont aussi quelques peu changé enfin du moins Asari.

Au début du manga, Asari aussi était arrogante. Elle croyait qu’elle était bien plus légitime d’aimer Yushin que n’importe quelle autre fille. Asari a même fait du harcèlement morale à sa meilleure amie, (sans le lui dire) pour que cette dernière s’éloigne de sa classe et donc de Yushin. C’est bas comme méthode. Par la suite, Asari se fait harceler par ses amies pour avoir odieuse avec elle. C’est un retournement bâton pour Asari. Après cela, elle comprend qu’elle a été trop loin et se sentant seule et mise de côté par ces amis, alors qu’elle les avait elle-même éloigné d’elle le regrette. Ces dans ce dernier tome qu’Asari comprend les actes de ces erreurs et qu’elle veut réparer ses bêtises et s’excuser auprès de ces amis.

Grâce à ces erreurs Asari grandit et prend vraiment conscience de ce qu’est le bien et le mal.

Pour ce qui est de Tsugu, elle n’aura pas particulièrement changé ni même évolué. je trouve que tout au long du manga Tsugu aura été la même. Elle savait déjà ce qu’elle voulait, elle était déjà mature. Tsugu voulait simplement se rapprocher de son père mais aussi aider Sora qui avait tenté de mettre fin à ces jours. Tsugu aura été une bonne amie du début à la fin car elle pardonne à Yushin et Asari ce qu’ils ont fait.

Pour conclure, j’ai vraiment adoré cette série seinen manga Golden Sheep. En vérité j’adore chacun des ouvrages de Kaori Ozaki. Cette mangaka parvient à évoquer des sujets sensibles et compliqués dans des histoires simples et pleine de douceur. J’espère voir paraître d’autres mangas de cette mangaka. Pour en revenir à Golden Sheep, cette

Articles précédentsRent A Girlfriend T.1-2
Articles suivantsTombée du ciel T.7-9
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici