Les animes : Printemps 2019

0
54

Premier article concernant les plannings d’animés à sortir. Exceptionnellement, vous retrouverez, une sorte de « retrospective » de mes visionnages. Toutefois, notez que pour « Les animés : » ce focus sera effectué avant les sortis des séries.
Beaucoup d’animés sont sortis ce printemps 2019. Beaucoup ont été suivi et beaucoup se sont soldés par des succès. On entend parlé de certains de ces animés, mêmes une fois terminé… Alors revenons sur ces quelques animés que j’ai pu suivre ce printemps.

Les séries…

Les animés que j’ai commencé mais que je n’ai pas pu terminer…

Nous avons Miru Tight, l’anime avait l’air assez sympathique mais je ne sais pour quelle raison, voir des collants pour presque personnage principal ne me donnait pas forcément envie… Pourtant, les graphismes, les couleurs et même l’animation était tout bonnement géniale. C’est sobre, esthétique et de toute beauté. L’opening est aussi fort sympathique. Le fait qu’une série parle des différents collants existant et utilisés chaque jours peut-être intéressant. Cependant, cet animé ne me correspondait pas.

Midara no Ao-chan wa Benkyo ga Dekinai, un animé plutôt sympas lui aussi. Nous avons une lycéenne quelque peu honteuse du travail de son père. Ce dernier écrit des romans érotiques, il a l’esprit et voit la sexualisation des choses dans tout et partout se qui gêne sa fille. Ao-chan étudiante qui ne souhaite pas avoir de petit copain, veut se consacrer exclusivement dans ses études malheureusement, sa vie lycéenne ne se passe pas comme prévu… Surtout quand son père s’en mêle. Je me suis arrêtée au trois premiers épisodes. Même si les graphismes et les couleurs là encore était sublime, l’histoire en elle-même n’a pas su me convaincre. Le fait, que le père voit de la sexualisation partout et dans tout est assez marrant mais d’un autre c’est tout aussi « malsain » (à prendre avec des pincette) surtout quand il se mêle des affaires de sa fille.

Isekai Quartet. J’ai beaucoup apprécié là encore mais je n’ai pas pu continuer la série sur le simple fait que je n’en avais pas envie, l’anime ne me disait plus. Pourtant, c’est très drôle d’avoir réussi plusieurs personnages, univers de Isekai ensemble pour en faire qu’un. Mais je n’ai pas pu vivre.

Sarazanmai, parlons-en. L’anime dans le principe me fait beaucoup penser à Mawaru Pinguindrum. Mais quoi de plus normal puisqu’il s’agit de la même personne qui a créé ce titre. Toutefois, ce n’est pas parce que j’ai aimé Mawaru pringuindrum que c’était l’amour fou avec Sarazanmai.
Les graphismes, les OST, animations, ending et opening sont géniaux. Mais, un grand mais, j’ai eu l’impression que l’histoire se répétait à chaque fois. Je m’explique simplement : un flash-back, un méchant, une transformation en Kappa, le chant de la victoire, l’arrêt du méchant en lui arrachant sont Shirikodama (se qui fait naître le désir) se situant dans l’anus.
Bref, au bout de six épisodes, la série m’a lassé. Il y avait un recyclage de certaines scènes, la « chanson » de la victoire était toujours la même, dommage qu’elle ne change pas selon le personnage qui l’a chanté…

Les séries que j’ai arrêté et repris bien plus tard…

Carole & Tuesday, cet animé m’a énormément plu. J’ai directement accroché, les chansons sont topisimes, les couleurs, je les adore, je suis fan sans parler des graphismes que j’ai vraiment adoré !! J’ai vraiment pris mon pied à chaque épisodes mais alors, pourquoi ai-je arrêté ? Je ne saurais pas vous le dire. C’est une série que je conseillerai à n’importe qui mais où à un moment donné, je voulais marquer une pause pour pouvoir tout regarder d’une seule traite.

Gunjo no Magmell, cette série dans ces OST me fait beaucoup penser à Naruto ou bien même Fairy Tail ? On voit pourquoi la série inspire le mangaka de Hunter x Hunter.
Les dessins, les graphismes et l’histoire en elle-même est sympas, c’est génial mais c’est le genre de série que je voulais regarder avec quelqu’un. L’histoire est dynamique, les personnages ont des personnalités assez atypiques, beaucoup de mystère les concernent d’ailleurs… Et c’est pour cela que j’ai pur reprendre l’anime, surtout qu’étant disponible maintenant sur Netflix, je ne pouvais plus reculer.

Les séries que j’ai regardé jusqu’au bout.

Kenja No Mago, mais qu’est-ce que j’ai aimé cette série. Quel dommage qu’elle soit fini, qu’il n’y aura pas de saison deux. J’aurais aimé que la série dur davantage et qu’elle soit plus poussé malheureusement, je ne crains qu’elle n’ait été que promotionnelle. Kenja no mago a un potentiel de dingue et je trouve dommage qu’il ne l’ait pas assez exploité. D’autant plus, que que l’anime offrait des contenu parfois inédit sur le manga et Light novel…
Autre point que j’ai aimé, bien que ce soit un Isekai, a aucun moment, je n’ai eu l’impression de regarder un Isekai. Je dirais même que le terme Isekai n’a été utile que pour 10 premières minutes de la série.

Kimetsu No Yaiba, je ne pense que je ne vais pas revenir dessus, vous êtes d’un a avoir aimé cette série. L’anime a permis de relancer le manga en France, de faire connaître le titre et surtout de ce faire vendre.
En ce qui concerne graphisme, animation et OST, je pense que là, on pet tous ce mettre d’accord est dire que le studio d’animation a fait un travail de dingue dessus. Ils se sont surpassés à chaque fois, à chaque fin d’épisodes, j’étais là a crier que je voulais la suite, que l’anime ne pouvait pas se terminer sur cette scène !

Fruit Basket, je crois que vous connaissez tous l’anime, je n’ai pas besoin de vous refaire un topo dessus. Donc, pour la petite information, je ne connaissais pas du tout l’histoire du manga. Je connaissais l’existence du manga mais sans plus. Je ne savais même pas que la série était sortie en animé !
Qu’est-ce qui m’a plu dans cette série ? Pourquoi l’ai-je regardé ?
Bien que Tohru soit assez naïve, l’histoire était touchante et attachante. Et même la mère de Tohru avait une place importante, bien qu’elle soit décédé. A chaque épisodes, vous étiez sûr que la petite larme coulée sur ma joue. J’étais constamment émue.

Les OAV / ONA / OAD que j’ai visionné…

Je dois vous avouer que j’ai attendu avec grand impatience celui de Wotaku (Otaku Otaku). ET évidemment, je n’ai pas été déçu, il était à la fois émouvant, drôle et génial. Je n’ai pas les mots mais ce petit épisode était fort agréable. Nous avons appris comment Kabakura et Hanako se sont rencontrés et comment ils sont tombés amoureux. Une fois encore, c’était tellement bien, nous en savions peu dans le manga (jusqu’à la sortie du tome) mais le fait de l’avoir vu en animé rajoute selon moi plus de cachet.

Tsurune, un animé que j’ai eu plaisir à suivre et que j’ai beaucoup apprécié. Un OAV assez drôle je dois avouer. On croirait plus avoir la suite de la série qu’un épisode spécial. je ne vous cache pas que j’aimerai avoir une saison 2 à cette série.

Hi score Girl Extra Stage, je suis complétement fan de la série que j’ai suivi sur Netflix alors j’étais obligée de voir cet épisode spécial. J’ai bien entendu, adoré ce petit épisode même si je me demande si notre chère Akira Oona sait parler. Cette fille est un vrai mystère !

Les films…

Je n’en ai vu aucun !!! Je suis tellement déçue de ne pas avoir pu voir les films. Il y en avait tellement de cette saison que je voulais voir malheureusement je n’ai pas eu cette chance. J’espère pouvoir les voir cette année…

Et vous, qu’avez-vous suivi lors de ce printemps 2019 ?

Articles précédentsYurai Édition, la nouvelle maison d’édition en ligne
Articles suivantsScarlet Soul T.1
Co-créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. De ce fait, un projet aura lieu en rapport avec tout cela alors n'hésitez à aller sur notre Tipeee pour soit en savoir plus, soit pour donner une petite contribution pour nous soutenir.

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici