Le Pâtissier De Mes Rêves T.2

0
20

Après un premier tome fort intéressant et palpitant, dont le coup de cœur fut immédiat, le deuxième tome du roman Le Pâtissier De Mes Rêves n’est pas sans reste et ne m’a pas laissé indifférente. Même un an après la sortie du premier, Le Pâtissier de mes rêves 2 a su encore faire battre mon cœur. 
Pour, je l’avoue, au début j’étais un peu larguée… Mais c’est tout de même avec plaisir que j’ai commencé ce nouveau tome où j’ai pu en apprendre davantage sur les protagonistes et l’histoire en elle-même. 

L’histoire…

Nous retrouvons nos deux acolytes Miu et Hayato. Nos deux héros paraissent plus proches que dans le premier tome. Malgré le fait que leur amitié soit encore quelque peu bancale.
Toutefois, il est normal que pour le moment leur amitié soit encore légèrement fragile. Ils ne se connaissent pas énormément mais cela va venir de fil en aiguille et j’ai hâte de voir comment évoluera leur relation.
Après une enquête dans le premier tome, rebelote ici aussi. C’est à se demander si on pourrait pas renommer ce roman : “Le pâtissier détectives”. Cependant, cela offre un charme à la série. Je dirais même que c’est pour cela que je l’aime.

Cette fois-ci, l’enquête que vont mener nos deux détectives en herbes concerne Masaru, le gérant de la boutique “Mon seul Gâteau”. Jusqu’ici, nous en savons peu sur lui. Il était vu comme une jeune homme peut-on dire accomplit puisqu’il avait sa propre boutique de pâtisserie. Il gagnait plutôt bien sa vie. Et surtout, c’est un pâtissier de grande renommé semble t-il. Également gentil, souriant, attentionné et bienveillant, il avait tout pour plaire. On pourrait le qualifier de vieux sage aussi pour ses bons conseils. 
Bref, Masaru était pour nous un homme sans histoire. Et pourtant, c’est bien le contraire.
Un voile sur son passé se lève. On apprend qu’une partie de sa vie n’a pas toujours été heureuse, même s’il débutait parfaitement bien dans sa jeunesse. Par ailleurs, on ne peut comprendre le nom de la boutique qu’il tient que grâce à la révélation de ce tome mais aussi pourquoi il l’a créé.

Le début de l’enquête est marquée par l’arrivé de Caroline une française, ancienne amie de Masaru. Mais sa visite, après tant d’année sans nouvelle est particulière étant donné qu’elle détient une drôle de lettre écrite de la main de sa sœur aînée, malheureusement décédée…
Honnêtement je trouve l’intrigue autour de Masaru et du lien mystérieux qu’il entretient avec Caroline vraiment prenant. On ne sait pas vraiment ce qui les lient ni pourquoi elle est là. J’ai été tellement captivé que je ne vous cache pas avoir lu très rapidement le livre. C’était un régale.

De plus, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Comme il s’agit ici d’un roman que l’on peut qualifier d’apprentissage, on voit deux choses qui ne m’ont pas laissés indifférentes.
La première n’est autre que l’intégration d’un nouveau personnage dans l’histoire à savoir Yuki Shiina. Pour le moment elle n’a pas de rôle bien important. Mais dans la suite peut-être lui arrivera t-il quelque chose la concernant et donc une nouvelle enquête ? L’auteur ne laisserait pas cela au hasard, je l’espère.
Deuxièmement et enfin, le premier travail étudiant de Miu. Ici, l’auteur décrit avec brio comment réagit la plupart des adolescents qui travaillent pour la première fois. Mais également ce que ces derniers ressentent. Il nous décrit l’aspect psychologique du personnage à la perfection. mais aussi comment les petites erreurs surviennent quand on veut trop bien faire les choses. 

Les personnages…

Parlons rapidement des personnages, comme j’ai pu vous le dire, Miu et Hayato se sont davantage rapprochés.

Hayato paraît plus doux et gentil qu’au début. Il est attentif et essaie de faire de son mieux pour mettre à l’aise Miu. Il la conseille et l’aide comme il peut. C’est un jeune homme qui s’ouvre petit à petit à Miu et qui commence à se faire un place dans son cœur.

Pour ce qui est de Miu, elle est égale à elle-même et n’a pas changé par rapport au premier tome. Elle essaie de se rapprocher d’Hayato et d’être sympas avec lui.
Ils ne sont pas amoureux l’un de l’autre et c’est ce que j’aime dans leur relation. Ils sont amis et c’est tout. C’est rare de voir maintenant un titre ou deux personnages de sexes opposés sont simplement liés par un sentiment d’amitié. D’autant plus, qu’ils prennent leur temps pour tisser leur lien et forger leur amitié. 

Pour conclure, c’est une nouvelle fois un coup de cœur. J’adore ce titre et je crois qu’il fait partie de ceux que je pourrais lire une deuxième fois, ce qui est très rare. J’attends le tome 3 avec impatience qui sort d’ailleurs en septembre 2019. J’ai hâte de savoir comment va évoluer la relation de nos personnages mais aussi quelles aventures les attendent. 

Previous articleMoi, quand je me réincarne en Slime T.1
Next articleSaenai Heroine no Sodate-kata
Co-créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. De ce fait, un projet aura lieu en rapport avec tout cela alors n'hésitez à aller sur notre Tipeee pour soit en savoir plus, soit pour donner une petite contribution pour nous soutenir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here