Le mystère des pingouins est un film d’animation que je voulais absolument voir à sa sortie. Mais je n’ai pas pu malheureusement… Il m’aura fallu attendre plusieurs mois après sa parution pour le voir tout de même ! Et je ne suis clairement pas déçue. Le film d’animation est selon moi bien meilleur que le manga, même si celui-ci est très bien aussi. Toutefois, j’ai une grande préférence pour ce long-métrage-là.

L’histoire

J’ai vraiment aimé l’histoire du film. Ce n’était pas émouvant à en pleurer, mais il nous procure un quelque chose de satisfaisant.
Le temps du film, nous sommes captivés et entraînés dans l’aventure d’Aoyama. À aucun moment, j’ai pu décrocher, j’étais perdue à l’intérieur du long-métrage et ce genre de sensation est tout simplement magique. Ce ne sont pas tous les films qui peuvent réussir à captiver son spectateur.

Il y a une chose que j’ai pu remarquer, c’est qu’après le film, on ne se souvient pas du prénom du héros. Pourtant, on se rappelle celui de Hamamoto, Ushida, Suzuki. Mais le héros, rien. Le seul nom qui nous vient en tête en pensant à lui c’est : « jeune homme ». Son prénom Aoyama, est prononcé uniquement par les enfants de sa classe. Et ce n’est pas très souvent pour vous dire… L’assistance dentaire, dont elle non plus, on n’entend jamais le nom se nomme : Miyata. Aoyama et Miyata sont les deux seuls protagonistes à ne pas s’appeler par leur prénom. C’est « jeune homme » pour l’une et « l’assistance dentaire » pour l’autre… Cela a pour effet de créer une sorte de distance entre eux alors qu’ils sont très proches l’un de l’autre.

Nos deux héros du film

Nous commençons donc l’histoire avec un « jeune homme » qui ne souhaite qu’une chose : devenir adulte. Pour un enfant de son âge, il est très mature et réfléchi. Aoyama a tout du parfait gentleman même s’il pense « trente minutes par jour à une paire de seins ». Ce n’est pas un peu précoce pour un garçon de son âge ? Il n’est qu’en CM1… Mise à part cela, Aoyama est très gentil, bien qu’il ne soit pas très perspicace et qu’il ne comprend pas vraiment les émotions et sentiments d’autrui. Il a du progrès à faire de ce côté-là. Malgré tout, il met du cœur à l’ouvrage quand quelque chose l’intéresse et ici, c’est connaître et résoudre le mystère de l’assistante dentaire.

L’assistante dentaire, est une jeune femme pleine de vie. Souriante, elle croque la vie à pleines dents. En réalité, on ne peut dire grand chose sur la personnalité de cette jeune femme. Non pas qu’elle soit mystérieuse, mais elle est toujours et renvoie toujours la même impression de fraîcheur et de gentillesse. On ne connaît pas son histoire, on ne sait pas réellement qui elle est. On ne sait que ce qu’elle veut montrer… Et quand on croit qu’on va la comprendre, finalement, tout s’évapore comme par magie.
Miyata est le genre de femme que l’on souhaite devenir dans les apparences qu’elle montre.

Les enfants secondaires

Uchida est vraiment et extrêmement peureux. Il m’est arrivé de vouloir secouer ce pauvre enfant pour qu’il arrête d’avoir peur de tout et de rien… Pour moi, il était vraiment irritant. Et sa personnalité est vraiment à l’opposée d’Aoyama.

Hamamoto, est une fillette très intelligente et sensible. Quand quelque chose ne va pas, elle le fait savoir sans attendre. Elle n’est pas empreinte de trop de fierté, ce qui la rend à mes yeux, plutôt proche de « l’enfant parfaite ». Elle est en fait, plus accessible et simple à approcher. Hamamoto me fait penser à Aoyama, mais en plus perspicace, énergique et expressive.
J’aime bien cette petite Hamamoto et juste pour elle, j’aimerais pouvoir la suivre plus longuement…

Les parents dans leur rôle

C’est incroyable. Je n’ai jamais autant vu des parents dans leur rôle dans un film d’animation ou un animé quelconque. Par exemple, le père à vraiment un rôle de conseiller tandis que la mère est plus protectrice, c’était vraiment touchant à voir. Et c’est sans doute ce qui m’a fait le plus aimer Le mystère des pingouins. Nous avons là, de vrais parents présents lorsque leurs enfants en ont le plus besoin.

Les graphismes, OST

Colorido a réalisé un travail impressionnant. Graphiquement, c’est sublime, il n’y a rien à redire. Les pingouins sont tellement mignons et les personnages aussi. Le mystère des pingouins est un film haut en couleur, il y en a tellement qu’on voit clairement la joie s’en échapper et ça nous donne la banane à la fin. On ressent clairement chaque émotions pour chaque scènes. Et chaque scènes possèdent une sorte de couleur particulière qui lui fait changer d’ambiance.

Pour conclure, Le mystère des pingouins est un très beau film d’animation que je recommande. Étant tout public, il peut être vu par des enfants comme des adultes. Surtout que, nous n’avons pas la même vision de la vie que des enfants, ce qui change notre perception du film. Et honnêtement, je pourrais bien le regarder encore une fois tellement, je l’ai aimé !

Articles précédentsLe voyage de Chihiro
Articles suivantsLa Petite Faiseuse de Livres T.2
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

2 Commentaires

    • Ce n’est pas du tout Miyazaki derrière le film mais il est tout de même génial, en plus d’être disponible en manga et en film il l’est aussi en roman en France, on est chanceux !

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici