La semaine du Shojo

5
181

Cette année le Club Shôjo a renouvelé la semaine consacrée uniquement au shôjo. Cette semaine a lieu du 20 au 26 avril. Pour cette année, le thème est le suivant : « Quel shôjo conseillerais-tu à un débutant ?« .
A vrai dire, choisir le bon shôjo à conseiller à un débutant est assez difficile. Il existe d’excellent titres aussi divers que variés en thématiques. D’autant plus que les formats sont important puisque certains préfèrent lire un manga tandis que d’autres voudront privilégier un animé. Alors pour faire plus simple, j’ai décidé de vous proposez mes coups de cœur disponible aussi bien en animé qu’en manga !

1. Une romance aussi douce qu’amer…

Blue Spring Ride ou Ao no ride, un manga, un animé et un drama existe pour ce titre. Il fait parti de mes plus gros coup de cœur. Je vais vous parler avant tout du manga. L’animé est sympas seulement, il ne va pas jusqu’au treizième tomes de la série. Ce que je trouve dommage.
Dans cette histoire, nous suivons deux adolescents amoureux au collège. Malheureusement, ils n’ont pas eu le temps de se déclarer mutuellement suite au déménagement de Kô Tanaka. Ce n’est qu’après le collège, durant son année de seconde que Futaba, n’a pu revoir son ancien amour d’enfance. Elle lui avoue alors les regrets et les sentiments qu’elle nourrissait envers lui. Cependant, le garçon, autrefois chétif et chaleureux est devenu froid et renfermé. Il lui fait comprendre qu’il ne ressent plus rien à son égard et que c’était du passé.

Ce que j’en pense

Nous suivons donc dans ce shôjo deux adolescents tiraillaient par leurs sentiments et leurs complexes. Futaba est encore amoureuse de son premier amour. En même temps, elle n’assume pas son côté féminin par peur d’être rejetée par les filles de sa classe. Elle joue un rôle auprès de ces camardes de classes ce qui créait au final une amitié superficielle.
Quant à , il est empli de regret et il est enfermé dans son passé familial. Il a du mal à aller de l’avant et à s’ouvrir aux autres.
Nous suivons bien d’autres personnages dont les thématiques représentent parfaitement l’adolescence et les premiers émois. Ils sont tous attachants et on suit au évolution au fil des tomes. Le chemin est long, les conflits et les quiproquos nombreux. Toutefois, ils finissent tous par trouver une certaine maturité à la fin de tout cela.

Ce qui me plaît dans Blue Spring ride, c’est le fait de lire une histoire douce mais dont les épines de la réalité nous font parfois bien plus mal. On peut facilement s’identifier aux différents protagonistes, se mettre à leur place et même de les comprendre. Selon moi, c’est vraiment un dès titres les plus réalistes que je connais. L’histoire pourrait aussi bien être la votre que la mienne et c’est ce que j’aime le plus dedans.
En lisant le manga, j’attribuerai le mot printemps qui lui scie parfaitement. Blue Spring ride représente le beau comme le mauvais temps. Il nous rappelle nos années lycées et les bons souvenirs que nous en avons, nos amours de jeunesses. Et pour d’autres, il fait rêver et réchauffe les cœurs.

Je vous le conseille car c’est vraiment un titre indémodable. Il s’adapte vraiment à n’importe quel public de n’importe quel âge. Il peut tout aussi bien être vu et lu par des garçons, alors ne soyez pas retissant avec simplement le mot « shôjo ».

2. Une rose aux épines…

Maid-sama ou Kaichou wa maid-sama est disponible en manga comme en animé. J’ai énormément apprécié le titre.
Dans cette histoire, nous suivons Misaki, une jeune fille à la force exceptionnelle, intelligente et présidente de son lycée. Elle a tout pour plaire… Seulement, Misaki déteste les garçons et leur comportement. Afin de subvenir au besoin de sa famille, cette dernière travail à mit temps dans un Maid café. Malheureusement pour elle, son secret sera découvert par le beau Usui Takumi.

Maid-sama a vraiment quelque chose d’unique que les autres mangas n’ont pas. Déjà à commencer par son histoire. Bon d’accord, il me fait quelque peu penser à Spécial A. J’ai toujours pensé qu’il s’agissait de la même personne derrière. A mon plus grand regret, non. Ce ne sont pas les mêmes mangakas. Et pourtant, nous pourrons retrouver quelques similitudes entre les deux œuvres. Mais cela ne me gêne en rien.

Ce que j’en pense

J’ai principalement vu l’animé, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de lire le manga.
Ce que j’ai apprécié dans ce titre, c’est l’héroïne et le héro qui sont diamétralement opposé mais qui se complète lorsqu’ils sont ensemble.
J’aime vraiment le côté désintéressé qu’à Usui lorsqu’il aide Misaki. Il essaie de lui faire comprendre qu’il faut qu’elle s’ouvre davantage aux autres et qu’elle soit plus compréhensive comme aussi à l’écoute pour que les autres l’écoutent en retour.
L’histoire est dynamique et parfois les situations sont délirantes. Tous les personnages ont leurs moments de gloire et une histoire. Ce n’est pas que l’histoire de Misaki même si elle en est l’héroïne.

Si je vous conseille Maid-Sama, c’est pour la simple raison qu’il s’agit d’une histoire un peu hors du commun, agréable et drôle à regarder comme à lire (surement). C’est un univers qu’on a envie de découvrir, des personnages attachants et des scènes assez hilarantes.

3. Princesse déchue…

Akatsuki no Yona ou Yona Princesse de L’aube, titre des éditions Pika. Pour ce titre là, j’ai également vu l’animé. J’aurais aimé lire le manga malheureusement vu le nombre de tomes sorties, je vais pouvoir attendre un moment avant d’être à jour…
Pour résumer, Yona, est une princesse du royaume de Kôka et elle est capricieuse. Elle hait au plus au point ces cheveux. Toutefois, il existe une étrange légende autour de cette belle chevelure rouge…
Pour en revenir à Yona, elle est protégée par son ami d’enfance Hawk, un valeureux guerrier d’une très grand tribu. Cette jeune princesse, secrètement amoureuse de son coussin Soo-Won, rêve de s’unir à lui seulement, son père, le roi, le lui refuse. C’est le soir de son seizième anniversaire et à l’arriver de son coussin que le destin de la princesse Yona bascule…

Ce que j’en pense

Ce que j’ai aimé dans l’animé c’est les inspirations coréennes que l’on peut trouver. La notion de bien et de mal est également intéressante puisqu’elle dépend de chacun de nous. On ne peut pas réellement blâmer Yona ou Soo-Won. Certes, il s’agit ici d’une lutte familial pour le trône. Cependant, Soo-won est le plus à même d’être Roi plutôt que Yona. Ne nous mentons, il a toutes les qualités requises et il n’est pas « méchant » à proprement parlé.

Cela mise en part, Akatsuki No Yona est un titre qui m’a vraiment marqué car nous avons dans ce titre une évolution de l’héroïne des plus flagrante. je m’explique, au début, Yona est un boulé. Elle ne sert à rien, ne sait rien faire et ne sait rien. Elle comprend toutefois, que sa vie ne peut pas que dépendre de Hawk. Ce dernier ce met doublement en danger en ce protégeant lui-même mais en protégeant en plus sa belle princesse.
Après ce déclic, elle décide de devenir plus forte et de se protéger elle-même, elle veut être forte et ne plus dépendre des autres. Elle veut également protéger son pays et le comprendre et pour cela, il faut voyager.

Nous avons là, un titre des plus intéressant et intriguant au départ. On ne sait pas où l’on va et pourtant, on est submergé par cette histoire. J’ai vraiment adoré la regarder et voir les personnages évoluer ainsi que leur lien. C’est vraiment un titre que je conseille à tout le monde car même si c’est un shôjo, il est ouvert à tous.

Je pense en avoir assez dit sur ces trois shojo que j’affectionne tout particulièrement. Ils sont à voir et revoir. Ils sont agréable à regarder comme à lire et surtout, ils marquent les esprits. Et rare, sont les histoires qui réussissent à laisser une trace d’eux en nous…

Les participants à la fête du shojo sont :

5 Commentaires

  1. J’adore la présentation avec flèches pour passer au titre suivant. 🙂
    C’est une bonne idée de conseiller manga et anime.
    Blue spring ride est un titre qui me tente depuis quelques années.
    J’ai lu et beaucoup aimé Maid Sama, je ne me souviens plus si j’ai vu l’anime…

    • Eh bien, je me suis dis que ça serait plus agréable si chacun pouvait choisir ce qu’il voulait lire dans l’article 🙂

      C’est très difficile de conseiller un débutant en « shojo » avec que des mangas. Si la personne n’aime pas lire, on ne va pas lui conseiller un livre… D’où le fait de proposer aussi un titre pouvant être adapté dans deux formats voir trois parfois différent.
      Je ne peux que te conseiller Blue spring ride, honnêtement la mangaka à une plume magnifique et scénaristiquement c’est superbe. On est vraiment dans un « shojo » réaliste. Après, évidemment, un manga est un investissement donc tu peux aussi regarder l’animé pour te faire un avis. Globalement de ce que j’ai vu, ça respecte plutôt bien le manga.
      Ah ça, le meilleur moyen de le savoir et de le regarder directement 😉 .

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici