Kiss Me At Midnight T.1

0
63

Kiss me at Midnight manga de Mikimoto Rin paru le 20 juin 2018 chez Pika dans la collection Cherry Blush. Nous connaissons déjà cette mangaka pour son manga : Close to heaven (Kyou no Kira-kun en japonais) publié en France chez Pika. Mais, elle est aussi connu pour son manga Kinkyori Renai reprit en drama sous le nom Close Range Love. J’ai pu lire quelques pages de Close to heaven et que j’ai bien apprécié. J’ai également pu voir le drama de Close Range Love qui est aussi agréable à voir.
Dans chacune de ses œuvres, on trouve l’univers de l’auteur. Ou des fragments qui font que les histoires peuvent toutes se dérouler dans un même environnement.

Toutefois, pour revenir au manga, j’ai été déçu par le premier chapitre. Mais l’auteur a su se rattraper et j’ai dévoré les trois volumes d’une traite ! Ce manga à quelque chose d’attirant et je pense qu’il ne faut pas se fier au premier chapitre pour l’apprécier.

L’histoire…

Le premier chapitre ne m’a clairement pas emballé. Il était clair que pour moi ce manga serait vite fait bien fait classé dans la case “shôjo gnangnan”. Cependant, ne voulant pas arrêter ma lecture au premier chapitre, j’ai avancé en direction des chapitres suivant. Et à ma grande surprise, en les lisant, j’ai été très surprise… Même si le premier chapitre peut paraître au premier abord (et pour certain) “gnangnan” il ne l’est pas.

Le premier chapitre pose les bases. Pourtant petit à petit, sans que nous nous en rendions compte, le manga prend une tournure intéressante !
Je trouve l’histoire assez sympathique en elle-même. Elle peut-être comparée à la Cendrillon moderne. Toutefois, il ne faut pas pousser notre gentille mamie dans les orties puisqu’une unique scène y fait référence. Et c’est ce que je me demande, pourquoi mêle t-on Cendrillon à toute cette histoire ? Je ne vous le cache pas, je suis intriguée et j’ai besoin de savoir.
Mon pic de curiosité sera peut-être satisfait un jour…

Continuons sur notre histoire, nous avons une héroïne passive qui est à la recherche du grand amour. Je pense n’avoir pas besoin de tout vous cachez. Vous n’allez pas non plus être si surpris de savoir que le prince dont il est question, est proche de l’héroïne. Ce prince, arrive donc comme par magie sur une cuillère en or.

Les clichés du shôjo sont présents. Comme il est dit dans le synopsis, notre héroïne se lève le matin, fait des étirements, déjeune et révise ses leçons avant d’aller en cours ! Honnêtement, on trouve ce genre de “morning routine”, comme on les appellent de nos jours, dans de nombreux mangas shôjo. J’aimerais pouvoir le faire, car je trouve cela admirable. C’est aussi ce qui me plaît dans le manga. Même si c’est un petit cliché de la fille parfaite ! Mais ce cliché je ne le mets pas à la poubelle. Loin de là, je pourrais même dire que j’envie notre jeune adolescente. J’aimerai pouvoir me lever le matin et retourner au lycée. Être naïve et me poser des questions complètement futiles à ma vie !

L’histoire qu’on nous propose est donc assez agréable à lire, il y a des scènes inattendu. Elles nous rendent folles à nous faire craquer tellement c’est adorable. Et d’autres qui sont à mourir de rire au point de vous en tordre l’estomac !
Ce côté léger, sans soucis me plaît énormément dans le manga. J’ai rarement vu des mangas comme celui-ci, même si il ne surpasse pas l’humour de Takane&Hana.
Bref, c’est une excellente histoire. Le genre à me faire trembler de joie et le genre d’histoire qui vous ressource après une dur journée !

GOZEN OJI KISS SHINI KITEYO © Rin MIKIMOTO / Kodansha Ltd.

Des personnages attachants…

Les protagonistes, Hinana et Kaede, sont très attachant. Ils forment un bon duo dynamique. A la fois comique mais aussi romantique qui nous fait fondre le cœur. Pika nous les a bien vendu je dois dire ! Et je ne suis absolument pas déçu de ce côté là.

La cendrillon moderne…

Pour Hinana, c’est une jeune fille calme, sérieuse, fleur bleu puisqu’elle attend son prince charmant passivement. C’est aussi une jeune fille travailleuse avec de bonnes notes, elle ne veut probablement pas décevoir ses parents.
Hinana a un caractère peu prononcé. C’est peut-être une jeune fille pleine de vie mais pas le genre de fille tête brûlée, brusque et garçon manqué. Bien au contraire, nous avons là, une sorte de petite princesse. Mignonne, douce, calme, délicate, un peu peureuse, elle n’aime pas spécialement voir son quotidien brusqué. Quoi de mieux ?

Eh bien qu’elle ne semble pas avoir beaucoup confiance en elle, mais c’est justement ce qui fait son charme. Elle est dynamique, énergique et met du cœur à l’ouvrage pour accomplir ce qu’elle aime.
J’aime beaucoup cette petite. Elle n’est pas agaçante, ni nunuche, elle essaie de faire de son mieux et surtout, elle a un visage d’ange !
Bref, un personnage shôjo quoi. En revanche, ça reste tout de même attendrissant et ça donne envie de lui donner un petit coup de pouce. Surtout qu’elle est maladroite…

L’idole est un prince charmant…

Kaede, a une passion bien particulière. Sa passion est plutôt décris comme un fétichiste. Et ce n’est pas vraiment abordé dans les shôjo voir même pas du tout ! C’est le genre de passion où tout le monde crie “au pervers”. Dans ce titre, cette fameuse passion n’est pas prit au sérieux, elle est dérisoire, loufoque, mais c’est ce qui plaît.
Je trouve l’idée plutôt sympathique puisque franchement beaucoup de garçons aime ça. Il faut être honnête. Le manga ne censure pas ce côté du personnage et son adoration pour cette fameuse passion. Bien au contraire, il les accentue pour rendre certaines situations hilarantes tellement elles peuvent prêter à confusion ! Je trouve que Kaede n’est pas le genre de garçon “basique” dans les shôjo.

Certes, il est mystérieux mais c’est comme tout les garçons. C’est pas nouveau. Il a ses secrets inavouables, son jardin, ses souvenirs et ses blessures qu’il ne souhaite pas forcément partager. Néanmoins, c’est un jeune homme amusant qui adore vivre pleinement sa vie quitte à s’en rendre malade !
On apprend de petites choses sur lui mais pas suffisamment pour vraiment le cerner. C’est un individu sérieux, charmeur et aussi doux qu’un agneau ! Mais, je vous lance un très grand panneau stop. Il nous cache quelque chose de très important qui aura des conséquences.
Une question me taraude. Dès le début, il s’attache à Hinana, pourquoi ? A t-il trouvait en elle ce qu’il ne trouvait nul part ailleurs ? Ou se sert-il d’elle comme un vulgaire jouet ?
Je n’arrive pas vraiment à me faire une idée sur lui pour le moment. Mais il est clair que je l’adore !

Pour les deux autres protagonistes, se sont les amis de notre héroïne, ses amis d’enfances. Je vous laisse les découvrir car de toute façon, ils sont très secondaire dans le ce premier tome !

GOZEN OJI KISS SHINI KITEYO © Rin MIKIMOTO / Kodansha Ltd.

Les dessins….

Passons aux dessins : bon, clairement, j’approuve totalement les dessins. Les personnages sont tous très bien dessinés. Et ne parlons pas des expressions faciales qui sont excellemment bien retranscrite. Un réel plaisir de lire avec ces dessins. Les traits sont fins, précis et détaillés. Ils ressemblant peut-être à ceux de Close to heaven, je suis d’accord. Sauf qu’ils n’en restent pas moins uniques. La ressemble n’est que légère !
Je vous l’ai déjà dis mais je trouve certaines scènes hilarantes. Et les dessins ne font qu’appuyer mon idée dessus. Quand vous voyez une scène plutôt sérieuse et que l’autrice dessine une sorte de tête bizarre ou des chibis, vous ne pouvez qu’aimer ! Pour ma part, c’est l’amour fou et un large sourire amusé sur mon visage. Je ne me lasse pas de voir ces dessins !

Pour conclure, c’est avec un avis positif, je vous conseille fortement de l’acheter ! Vous ne serez pas déçu si vous connaissez déjà l’auteure ou que vous avez éventuellement vu les dramas. Ce manga me plaît pas mal ! J’ai tout bonnement hâte de lire la suite et surtout de savoir où cette relation va t-elle nous mener !
C’est sur cette note que ce termine la review. N’hésitez pas à laisser un commentaire avec votre avis ou autre. Cela me fait énormément plaisir et me motive aussi ! A bientôt.

Previous articleLa courtisane d’edo T.1
Next articleAprès la pluie T.1&2
Co-créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. De ce fait, un projet aura lieu en rapport avec tout cela alors n'hésitez à aller sur notre Tipeee pour soit en savoir plus, soit pour donner une petite contribution pour nous soutenir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here