Je veux manger ton pancréas

2
372

Je veux manger ton pancréas, est un Light Novel édité chez Pika. Paru en film en 2018 au Japon, il est également sorti en avant-première en France dans quelques salles en VF comme en VOSTFR.
Aussi, un manga en deux tomes existe chez le même éditeur que pour le roman.
Pour ma part, j’ai choisi de me tourner vers le light novel plutôt que vers le manga. J’avais envie de revoir le film au travers des lignes du roman afin de ressentir les différentes émotions que j’avais pu retrouver lors de mon visionnage la première. Mais ai-je ressenti la même chose ?

L’histoire

Je ne vais pas vous le cacher mais l’histoire est vraiment génial et bien construite. Elle est captivante, prenante et surtout touchante.
J’ai adoré chaque moment de l’historie. Tout est bien développé et cohérent. On a vraiment une progression dans le récrit. Après, pour ce qui est du « touchant » de l’histoire, je dirai que le film m’a touché, j’ai pleuré. Mais pour le roman, c’est différent. J’ai simplement été touché, dans le cœur mais cela s’arrête là. Je vois plus ma lecture comme un bain de fraîcheur chaleureux. C’est assez contradictoire ce que je dis.

De plus, Je veux manger ton pancréas est un roman assez particulier. On pense en le lisant que le récit est clairement larmoyant ou glauque. En même temps, avec le titre, quoi de plus normal. Pourtant, c’est tout le contraire, le bouquin est davantage philosophique et le titre a une importance capitale. Il a une signification et offre un lien entre nos deux héros.
D’autre part, on apprend au travers des deux personnages leurs différentes conceptions de ce qu’est la vie, se sentir vivant, l’amitié, la maladie et la mort.

Nos protagonistes ne se connaissent pas. Cependant, le coup du hasard a voulu que leur destin se croisent. Ils apprennent à se connaître l’un et l’autre et on peut s’apercevoir qu’ils se complète parfaitement. Ils sont des moitiés complète lorsqu’ils sont ensembles.
Il y a une question que je me pose et qui m’a titillé tout le long de ma lecture. Pourquoi nous avoir caché le nom du héro jusqu’à la fin ? Pourquoi ? Je ne comprends pas et le pire, c’est que l’on ne s’en aperçoit pas. A aucun moment le nom du héro n’est présenté durant notre lecture. Voulez-vous vous savoir pourquoi on ne le remarque pas ?
La raison est simple, Sakura, l’héroïne, lui donne des surnoms différents comme « l’ami ». On ne peut donc pas remarqué que l’on ne connaît pas son prénom jusqu’à ce qu’elle le lui demande…

Les personnages

Celle qui croque la vie a pleine dent…

Je trouve Sakura très attachante. Elle est pleine d’énergie et vie sa vie sans regret. Elle est souriante et aime énormément blaguer autour de sa maladie de façon dérisoire. Est-ce un moyen de protection ? Est-ce qu’elle se dit qu’en riant de sa situation, cela lui permet d’oublier ?
Pour elle, une vie bien rempli, même si elle sait qu’elle va mourir, c’est vivre de façon « normal » auprès de ses amies. Elle ne veut pas se prendre la tête, elle fait ce qu’elle a envie et dit ce qu’elle veut. Elle ne cherche même pas à se créer un futur qui n’existera pas, elle sait qu’elle va mourir et elle fait avec.
Sakura possède une sorte de sagesse par moment. Est-ce la maladie qui l’a rendu ainsi ?

Le loup solitaire…

Le nom du héro n’étant donné mentionné qu’à la fin, pour vous évitez tout spoile, nous l’appellerons Xavier.
Xavier est le personnage, et le seul, qui évolue. Lui qui est très solitaire, désintéressé des autres et renfermé sur lui-même. Xavier est devenu par la suite un garçon plus ouvert aux autres, il essaie de se faire des amis et de tisser des liens. Choses incroyables pour lui et difficile. Il essaie même de faire des efforts pour ressembler, se rapprocher de la personne qu’est Sakura. Le fait de partager sa vie avec sa camarade malade a bouleversé son quotidien.

Le protagoniste que j’ai le plus aimé, je dirais que c’est Xavier. Pourquoi lui et pas Sakura ? Même si Sakura est attachante, pleine d’entrain et adorable, elle n’évolue pas comme Xavier. Elle n’a pas ce changement qui fait qu’on en veut plus…

Pour conclure, c’est un grand coup de cœur. Alors oui, je n’ai pas ressenti les mêmes émotions que lorsque j’ai pu voir le film. Aucune larmes ne sont tombé même si j’ai pu être touché par le film. La raison a cela est que j’ai pu voir le film deux fois déjà. Aussi, Je veux manger ton pancréas n’est pas le genre de film a émouvoir à chaque fois. Les larmes aux yeux, nous sommes ému. Mais seulement quand nous découvrons le film mais cela s’arrête ici.
Toutefois, je vous conseille cette lecture, elle est intéressante et d’un côté, elle pousse à des réflexions que l’on ne ferait pas forcément seul.

Articles précédentsLe pâtissier de mes rêves T.3
Articles suivantsLes animes : Automnes 2019
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

2 Commentaires

  1. En vérité, le véritable nom de  »Xavier » n’est divulgué qu’à la fin pour montrer que même si c’est le hasard qui les a rassemblé, les deux protagonistes étaient en quelques sortes liés par le destin. Je pense (car c’est seulement mon avis) que le scénario voulais vraiment nous faire passer le message comme quoi ils se complètent, pas seulement par leur caractère mais aussi par leur nom.
    Je sais pas si j’ai vraiment bien expliqué ce que je voulais dire, mais bref 😅.
    P.S :J’adore ton blog (^^)/

    • Oui, c’est vrai, tu as totalement raison. Et j’ai compris ton explication ne t’en fais pas, je le pensais aussi à vrai dire 🙂

      Ps : navré pour la réponse tardive, et merci beaucoup mais tu n’as pas encore tout vu, bientôt un nouveau design s’installera 😉

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici