Faraway Paladin T.1

2
262

Faraway Paladin, nouveau titre des éditions Komikku m’a immédiatement séduite. C’est à la couverture que j’ai su que ce manga-là me plairait. Pour tout vous dire, je n’ai pas lu le synopsis. Je voulais me laisser surprendre par l’histoire. Et c’est réussi. Je suis complètement fan de l’univers dans lequel progresse notre héros.

Aussi, je trouvais que ce shōnen dégageait quelque chose de mystérieux et que d’autres n’ont pas. Il m’a tout de suite interpellé. Surtout que les dessins donnent une impression de douceur…

L’histoire

Comme j’ai pu vous le dire, j’ai vraiment beaucoup aimé le manga. Il est très prenant et captivant. On veut en connaître davantage sur le monde de William, notre héros. Nous ne savons pas si d’autres êtres humains vivent dans l’univers où il vit. On ne sait pas non plus pourquoi William a été réincarné dans ce monde. Ni pourquoi ce sont des morts-vivants qui s’occupent de lui depuis sa naissance. Avait-il des parents qui l’ont ensuite abandonné ou est-il sorti de nulle part comme par magie ?
Beaucoup de questions auxquelles ni le héros, ni l’histoire ne peut nous apporter une réponse. Par ailleurs, une des choses qui m’a le plus marqué dans le récit, c’est le fait que William a été élevé dans un but bien précis. Mais cela, nous le savons pas non plus.

Pour le moment, malgré les nombreuses interrogations sans réponses, l’histoire tourne autour de l’enfance de William. Nous le suivons dans son apprentissage et le voyons évoluer au fil des années qui passent tant physiquement que psychologiquement, ce n’est plus le même garçon.
Notez, qu’après quelques recherches, aucun dieu cités dans le manga n’existent. Leur concept comme la création, la connaissance, oui, cela existe dans notre mythologie. Par contre, leurs noms ont été changés. Je me suis renseignée pour certains que je ne connaissais pas, n’étant pas très calée en mythologie…

Et enfin, en ce qui concerne l’intrigue principal du manga, nous n’en avons pas. L’auteur pose les bases dans ce premier tome. Il nous explique certaines choses comme les croyances, l’histoire ou bien même le fonctionnement de la magie. Mais cela s’arrête là. J’ai hâte d’en savoir un peu plus sur l’histoire.

Les protagonistes

Nous avons quatre protagonistes : Marie, Gas, Blood et notre héros, William. Ces quatre protagonistes ont des caractères bien distincts. Et pourtant, ils sont tous si attachants. Personnellement, je les aime tous les quatre. Ils ont tous quelque chose à s’apporter mutuellement.

Des parents hors normes…

Marie, c’est une jeune femme dont la gentillesse et la tendresse fait partie d’elle. Cependant, elle peut se montrer très sévère quand il le faut. Elle est la seule femme parmi ces 3 hommes. Et c’est d’ailleurs la seule à s’occuper du domaine. Que cela soit le ménage, la cuisine où même le potager et les réprimander, c’est Marie qui s’en occupe sans jamais se plaindre. C’est une femme comme on en voit jamais. Le cœur sur la main et dont la beauté de l’âme ne peut que vous éblouir.

Blood, le squelette sur patte, est un homme très doux et à l’écoute des autres malgré ce que son apparence laisse suggérer. Ce que j’aime aussi, c’est que Blood est assez papa poule dans le fond. Je me demande bien quel genre d’homme, c’était avant…

Gas, je crois que c’est le personnage le plus mystérieux de l’histoire. Il ne dit pas les choses, ce qui complique l’histoire parfois… Il parle uniquement pour donner les cours de leçons de William ou pour dire les quatre vérités. Toutefois, Gas est un homme dont la connaissance dépasse l’entendement. C’est à se demander de quoi était fait sa vie d’autrefois.
L’apprentissage qu’offre Gas à William est assez complexe puisqu’il lui fait emmagasiner tout son propre savoir. Pourquoi se rendre la tête à faire des leçons agréables quand on peut donner 30 livres à apprendre en une journée à un enfant ?

Le héros de l’histoire

William, héros de l’histoire, est un garçon assidu à tous ces cours. C’est un enfant sans histoire, sage comme une image et à l’écoute. William est gentil, comme la plupart des enfants de son âge. Il aime ses parents adoptifs plus que tout au monde et lui-même dit qu’il ne s’est jamais senti aussi proche de quelqu’un.

Son plus gros défaut, sa curiosité, mais ce qui est normal pour son âge. Cependant, sa curiosité lui jette très souvent de mauvais tours !
Par ailleurs, sa curiosité en grandissant devenant de plus en plus grande, il ne supporte plus les secrets de sa famille… Je me demande bien ce qu’il va pouvoir se passer entre lui et ses trois parents. Leur en voudra t-il ? Ou partira t-il sans rien dire ? Ou bien tout le contraire, vont-ils tous discuter ?

Les dessins

Les dessins du manga sont assez simples mais bien travaillés. On reconnaît bien là le dessin fait à la plume ! J’adore vraiment les chara-design des protagonistes, ils sont sublimes, surtout celui de Gas quand il est sérieux, il a la classe ! Marie transpire la douceur avec son chara-design et Blood la gentillesse et la peur. Quant à William, c’est un peu de tous !

On comprend où veut en venir le mangaka malgré le fait qu’on ait affaire à des morts-vivants. Le manga parle de lui-même, il est quelque peu expressif sans pour autant trop en faire. De plus, je rajouterai qu’une certaine ambiance de mélancolie, de joie et un je-ne-sais-quoi de tendresse transparaît dans les dessins. Ils sont même rafraîchissants et c’est ce que j’aime le plus. Bien entendu, la couverture et les couleurs ont renforcé ce sentiment.

Pour conclure, je vous conseille fortement de vous munir de ce manga lors de sa sortie. Le 27 février 2020. Il vous transportera dans un autre monde. Pour ma part, ma lecture a été un vrai régale et j’attends la suite avec impatience. Connaître les aventures de William et de sa famille, j’ai envie de dire: « Sah, quel plaisir ! ».

Articles précédentsAsadora! Tome 1
Articles suivantsCitrus
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette critique très complète ! La couverture m’avait beaucoup plu et à sa sortie j’avais hésité à me le procurer, mais je pense que je vais maintenant franchir le pas dès la fin du confinement et la réouverture des librairies 😀

    • C’est avec grand plaisir 🙂 Merci à toi, cela me fait très plaisir de recevoir ce genre de commentaire.
      Honnêtement, je ne peux que te conseiller, il est super et on ne voit clairement pas le temps passer en le lisant.

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici