Don’t Call Me Magical Girl, I’m OOXX T.1

0
90

Pour cette fin d’année 2019, les éditions Chatto-Chatto termine l’année en beauté avec l’arrivée d’une nouvelle licence dans leur catalogue. Ils tapent forts avec un nouveau titre, un Shonen taïwanais. On peut le dire, leur catalogue est très diversifié, nous n’avons pas un éditeur spécialisé uniquement dans le manga japonais.
Don’t Call Me Magical Girl, I’m OOXX, est un titre dont la beauté de la couverture m’a immédiatement tapé dans l’œil dès son annonce. Après ma lecture, je n’en ressors pas qu’avec un coquard !

L’histoire

Je me dois de vous le dire mais cette nouvelle licence casse complétement les codes. Nous avons des « Magical Girl » qui au contraire de ces congénères, souhaite et veut être humaine. Elle est clairement prête à tout pour réaliser ce rêve un peu fou.
Et c’est d’ailleurs ce qui rend le manga complétement déjanté. Mais je reviendrai dessus un peu plus tard.
Nous avons donc une héroïne assez particulière avec une quête hors du commun où exercer le métier de « magical girl » et sauver des vies ne l’intéresse plus vraiment. Enfin, parce que notre héroïne Sakura ne suffit pas pour animer l’histoire, nous avons deux autres protagonistes dont la lumière n’est pas présente à tous les étages pour certaines…

Pour en venir à la surface de l’iceberg du titre, Don’t Call Me Magical Girl, I’m OOXX est vraiment prenant et entraînant. Il n’y a pas énormément de textes, il y a plus d’ « illustrations ». Le manga ne traite pas vraiment de sujet sérieux, on peut donc se détendre en le lisant. Le scénario déjanté comme j’ai pu le dire est dès plus appréciable, on rit et on est étonné par la suite des évènements. Je peux qualifier ce manga d’IMPREVISIBLE.
A aucun moment, je ne m’attendais à ce qu’il allait se passer à la page suivante. Je découvre chaque pages.
De plus, par le dynamisme de l’histoire, on lit le manga très rapidement. Les combats sont très nombreux mais cela n’est pas dérangeant, je dirais même que c’est qui donne du cachet et qui donne bien plus envie de le lire.

Les personnages

Pour le moment, nous ne savons pas grand chose sur nos protagonistes. Nous les voyons à l’œuvre. Toutefois, nous ne les voyons agir que dans le présent de l’histoire. Il y a bien des flashback, mais il concerne davantage le comment et pourquoi elles se sont rencontrés.

Les magicals Girls

Sakura s’énerve très rapidement dès que quelque chose ne lui plaît pas. Elle semble d’ailleurs avoir un caractère de cochon. Elle est tout le contraire de se que l’on peut attendre d’une Magical Girl et c’est se que j’aime ! En plus de cela, Sakura est extrêmement attachante et toute mignonne malgré tout. C’est donc avec hâte, que j’attends d’en apprendre un peu plus pour la connaître.

Metanonne, la phrase qui l’a définit le plus, n’est autre: « agir sans réfléchir ». Je ne peux pas mieux vous la décrire qu’avec cette phrase. Mais c’est parce que Metanonne est un peu « barge » que l’histoire est aussi amusante.
Metanonne a un sens de la justice assez bizarre… Mais vous pouvez être sur que vous pouvez compter sur elle !

Airman est impulsive, elle ne cherche pas à savoir qui a fait quoi, elle agit avec une petite réflexion. Pour elle, le plus important c’est de protéger la ville dans laquelle elle vit quotidiennement des menaces extérieurs.

Les personnages secondaires

Wangxue, amie de Sakura est une fille qui semble sympathique et à l’écoute de sa camarade. Je ne peux pas vous dire grand chose dessus pour le moment étant donné qu’elle n’apparaît que au début de l’histoire… Et à la fin…

Je ne connais pas le nom de l’autre protagoniste féminine qui accompagne nos trois Magicals Girls (où alors, l’aurais-je raté ?) mais elle semble aussi folle que les autres filles… Même si elle est paraît très gentille et toute mignonne.
De ce que j’ai pu voir, elle semble être le genre de protagoniste sur qui tu peux compter. J’espère la voir dans la suite de l’histoire car je vous avoue que je l’aime beaucoup cette petite. (personnage sur l’image 2 en dessous au téléphone)

Les dessins

Je suis complétement fan. J’ai été séduite, ils sont tellement beaux. C’est fin, élégant, sexy, drôle par moment. J’oserai même vous dire que lors des combats, les dessins deviennent complétement BADASS !
Je crois bien que mon moment préféré, c’est celui où Sakura se transforme en « Magical Girl » et celui que je trouve le plus stylé, c’est l’illustration du chapitre 4. Il en jette plein les yeux. Je suis admirative.
C’est tellement beau et bien dessiné que j’ai l’impression d’avoir la scène en version animé dès lors que je ferme les yeux. Pour moi, ce manga est vivant. J’ai l’impression de tout voir défiler tel un animé et j’adore cette sensation.

Pour conclure, c’est le coup de cœur. J’adore Don’t Call Me Magical Girl, I’m OOXX.
ChattoChatto a vraiment le nez pour dénicher les perles rares. Je vous conseille de vous procurer le manga. Vous ne pouvez qu’aimer surtout qu’il est assez différent de ce que nous pouvons trouver, il est assez WTF et c’est ce qui est cool.
Le titre est 100% l’original et c’est génial ! Ça change tellement de tous les titres de Magical Girl qui existe. C’est vraiment un plaisir de le lire encore et encore, je ne me lasse pas soit de lire soit de contempler uniquement les dessins tellement c’est beau.

Articles précédentsScarlet Soul T.1
Articles suivantsRe:Zero T.1
Co-créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. De ce fait, un projet aura lieu en rapport avec tout cela alors n'hésitez à aller sur notre Tipeee pour soit en savoir plus, soit pour donner une petite contribution pour nous soutenir.

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici