Bloodline Symphony T.1

0
326

Bloodline Symphony est un nouveau seinen des éditions H2T. Réalisé par un duo argentin, ce nouveau titre ambitieux, à tout pour séduire son public. 
Honnêtement, je ne vais pas vous le cacher, je me suis risquée à sortir de mes sentiers battu. Je ne lis habituellement pas de Seinen et encore moins du gothique mais là pour le coup, je dois avouer que les éditions H2T m’ont encore surprise et ils se surpassent à chaque titres.
Cette lecture s’est soldée par une réussite, j’ai adoré Bloodline Symphony. Il a ce petit quelque chose qui nous donne envie d’en savoir plus, qui nous rend fou…

Bloodline Symphony

Le scénario 

Le scénario en lui-même est bien construit et prenant. On n’en a jamais assez, au contraire, on en veut toujours plus. 

En effet, même si tout se passe assez vite, tout est chronologique et se déroule comment cela devait arriver. Ce que j’aime avec ce titre c’est qu’il est ensorcelant et qu’on ne sait pas ce qu’il nous attend. On est vraiment dans de la fantasy sombre, le scénariste nous le prouve par des mots parfois violents tandis que la dessinatrice nous le montre par les gestes et les expressions des individus.
Par ailleurs, tout est parfaitement bien décrit, le contexte et des bases solides sont posés au début et tout le long du manga. 

Bref, c’est vraiment bien ficelé pour un premier manga ! Il a du potentiel et j’ai hâte d’en découvrir davantage.

L’histoire

Nous entrons dans l’histoire avec une jeune fille, Amélia, 14 ans ayant subi une nouvelle fois des brimades de ses camarades.
Amélia ne fait pas partie des adolescentes épanouies et heureuses de son âge. Son quotidien se limite aux cours, aux brimades et à de la lecture en solitaire à la bibliothèque. Pour elle, c’est une vie de tout ce qu’il y a de plus ordinaire. 
Toutefois, elle souffre malgré tout de cette situation mais aussi du manque familial et d’amour de sa mère. Au départ, on ne comprend pas pourquoi elle est éloignée des siens mais la réponse nous est apporté plus tard dans le manga.

Aussi, quand je vous dis que le récit est cohérent, un peu plus haut, c’est parce qu’on assiste à plusieurs phases de la transformation vampirique. Nous n’avons pas un personnage qui “hop comme par magie” comme on le dit, sait comment se comporter en tant que vampire. Au contraire, malgré que le personnage d’Amélia se transforme en vampire, une très grande part d’humanité reste présente et pourtant, elle a le pied entre deux monde. Elle va devoir choisir entre survivre en buvant du sang humain ou animal ou se laisser mourir. Et la tentation peut parfois devenir dangereuse… Du coup, je me demande comment notre belle demoiselle va pouvoir gérer sa nouvelle vie.
Je trouve cela intéressant que le personnage est gardé sa part d’elle-même et que nous la voyons évoluer au fur et à mesure que l’histoire avance. 

Les personnages 

On ne sait que très peu de choses sur les personnages y compris pour la protagoniste principale. On en apprend un peu plus sur ces origines de fil en aiguille qu’on avance dans le tome mais sans plus. 

Par contre, le personnage où l’on en sait le plus n’est autre qu’Apnéa (où il faut que je vous avoue que son prénom m’a fait quelque peu sourire au début). Apnéa est la protagoniste centrale avec Amélia. Elle a un rôle majeur à jouer. Seulement, elle nous cache quelque chose d’important et cela expliquerait pourquoi elle veut rester si proche d’Amélia
Apnéa est le genre de femme plutôt sensible et indépendante qui réfléchit avant d’agir. 

Rachel par contre, elle est une jeune femme au coeur glacial. Elle tenterait le diable pour protéger ce qui doit l’être. Elle ne fait pas dans le sentiment et c’est une partie d’elle que j’aime car malgré le fait qu’elle ne soit pas forcément très “sympathique” sa méchanceté est toujours justifiée et aide Amelia à avancer.

Amelia, rôle principale du manga est pour moi une sorte de princesse, elle me fait beaucoup penser à Yuki de Vampire Knight mais en moins forte mentalement.
Amelia est une jeune fille sympathique qui veut être utile aux autres et aimée. Elle est très sensible et très humaine à la différence des autres personnages. Par ailleurs, elle porte un très lourd fardeaux sur ses épaules dont elle ne pourra jamais se séparer… Par conséquent, je me demande comment elle va pouvoir évoluer avec cela sans devenir folle.

Bref, nous avons là, trois protagonistes bien différentes chacune. Elles sont opposés en tout mais d’un autre côté, elle se complète tout aussi parfaitement.

 Les dessins 

Qu’est-ce-que les courbes féminines sont belles et sexy même. Amelia est tellement jolie, c’est mon chara design préféré dans tout le manga, je la trouve tellement mignonne, elle a des airs de princesse.
Les dessins sont détaillés, précis, nettes, c’est beau vraiment beau.
De plus, c’est fin, délicat mais également élégant. On sent toute la finesse et le côté sombre du manga au travers des dessins. Et je ne vais pas vous mentir, c’est bien la première fois, que je ne parviens pas à trouver les mots juste pour donner un avis concret sur les dessins d’un manga.
Toutefois, s’il y a quelque chose que je dois ajouter, c’est le fait qu’il n’y est pas de censures et que je trouve cela remarquable. On n’a pas des petits nuages ou des mèches sortis de nullement part pour cacher une partie du corps féminin. Tout est montré et cela donne du cachet à Bloodline Symphony.

Pour conclure, je dirais que je vous conseille ce manga pour 5 raisons : des vampires, de la dark fantasy, du gothique, de la psychologie et une histoire cruelle mais sensuelle à la fois qui s’enroule autour de nous avec des dessins sexy.
Je ne vais pas vous mentir et je vous l’ai déjà dit, mais, on a envie d’en savoir plus, des questions se posent et certaines ont le droit à des réponses d’autres vont devoir attendre le prochain tome… Pour moi, cette lecture n’est peut-être pas un coup coeur, cependant, Bloodline Symphony rentre dans ma catégorie addiction lecture. 

Note
Dessins
Personnages
Histoire
Couverture
Articles précédentsCarciphona T.4
Articles suivantsFrankenstein Family T.1
Co-créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. De ce fait, un projet aura lieu en rapport avec tout cela alors n'hésitez à aller sur notre Tipeee pour soit en savoir plus, soit pour donner une petite contribution pour nous soutenir.

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici