Beastars, nouvel animé que j’ai eu la joie de visionner sur Netflix. A vrai dire, j’avais beaucoup d’aprioris. Pour moi, juste parce que c’était un animé avec des animaux, c’était franchement pas très regardable… Mais en faite, c’est bien plus que cela. Et je me suis surprise à adorer Beastars. C’est un vrai coup de cœur et je ne pensais pas que j’aimerai autant. J’ai visionné la série deux fois sans aller jusqu’à l’épisode douze, et la troisième fois que je l’ai vu, je suis allée jusqu’à ce fameux dernier épisode. Je pense que je vais acheter le manga dès que j’en aurais la possibilité. Je suis curieuse.

Beastars animé disponible sur netflix

Des animaux semblable aux hommes…

Cette série est bien plus qu’un animé avec de simples animaux. Au travers de celui-ci, j’ai l’impression de reconnaître quelque peu notre société. Prenons par exemple, les carnivores (loup, chien, etc…) ce n’est pas parce qu’ils mangent de la viande, qu’ils sont méchants, de même pour les herbivores, ce n’est pas parce que ce ne sont pas des prédateurs, qu’ils sont tous foncièrement gentils. Au contraire, c’est trompeur.
Il en va de même dans notre société, sauf qu’à la différence que nous ne sommes pas des animaux mais des êtres humains et qu’on est tous à peu près similaire. Ce qu’ils changent, c’est nos convictions, nos valeurs et notre éducation. Ce qui en soit et la même chose dans cette série.

Mais passons maintenant à pourquoi j’ai aimé, pourquoi cet animé et pas un autre. Déjà, comme j’ai pu vous le dire, j’ai été surprise. L’histoire est rapide, tout se joue en un éclaire, les personnages sont tous liés à un passé parfois peu commun et c’est ce que j’ai le plus apprécié. Mais surtout, c’est le rythme donné et l’ambiance de Beastars. Tout peut-être joyeux quand tout d’un coup et sans prévenir, ça tourne au vinaigre. Ça nous prend au tripe. L’animé est franchement bien réussi dans sa mise en scène. On veut toujours en savoir plus, il nous rend dépendant de lui, jusqu’à sa fin…

Les personnages

Je me suis attachée à tous les protagonistes de l’histoire. Si c’est pas fabuleux ça. D’habitude, ces surtout les protagonistes principaux qui sont intéressants mais là, ils sont tous mystérieux. Personnages secondaires comme principaux. On a envie de tous les connaître et de savoir quel parcours ils ont traversés. Ce qu’ils comptent devenir, leurs objectifs à atteindre et surtout s’ils utilisent un masque de façade.

Les deux individus qui m’ont le plus marqué, c’est Rouis et Legoshi. L’un veut être un prédateur, un meneur alors que c’est lui la proie la plus facile. Quant à l’autre, il se refuse de faire du mal au autre, il souffre par le fait qu’il réprime son instinct de chasseur. Ils sont si différent mais tellement semblable en même temps. Rouis et Legoshi ont ce petit quelque chose d’intéressant qui fait qu’on a envie de les suivre, ce charisme. Ils ont ce charme inévitable qu’on en oublie que ces des bêtes. Ils sont attachants et cruauté intérieur et d’une beauté incomparable. On a envie de les connaître, savoir qui ils sont.

En personnage féminin, celle qui m’a le plus marqué et qui pourtant n’est pour le moment qu’un protagoniste secondaire, c’est Juno. Cette louve est assez unique, elle est une prédatrice, mais elle n’aime pas la violence. Elle se bat en montrant ses aptitudes, ses convictions et avec son mental d’acier. Juno est joueuse je trouve, elle est en tout point identique à Rouis sur son envie de devenir une « star ».

Haru, la lapine naine est certaine intéressante mais sans plus, pour moi, c’est il s’agit juste de la protagoniste dont l’histoire à besoin pour se dérouler.

Beastars animé disponible sur netflix

Un studio discret

Les graphismes sont superbes. Je ne sais pas si c’est de la 3D ou de la 2D. Mais c’est incroyablement beau. Et les changement d’ambiances sont spectaculaires, passer d’un moment tout joyeux à un autre plus dramatique en quelques secondes… C’est superbe. Ils ont vraiment réalisés un travail de fou ! En plus, le studio de production, Orange, n’ont pas l’air d’avoir produit des animés très connu. Pourtant, ils font un travail de dingue. Les plans, l’animation, les graphismes, j’adore vraiment. Ils ont réussi à rendre certains personnages « sexy » à certains moments.

La petite particularité de la série qui m’a fait encore plus l’apprécié, c’est l’opening qui est dès plus original. Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà vu une série aborder une idée pareil. En plus, la musique de l’opening est vraiment entraînante.

Pour conclure, j’ai vraiment aimé, c’était un coup de cœur et j’attends avec impatience l’annonce de la saison 2 si cela n’a pas encore été fait. Je ne sais même pas si une autre saison aura lieu… Normalement oui mais sait-on jamais. Beastars la mérite amplement sa deuxième saison.
Surtout, ne vous arrêtez pas au fait que c’est des animaux et donc l’animé ne sera pas fifou. Regardez, ne vous laissez pas influencer par l’avis des autres et appréciez cette série à sa juste valeur, elle le mérite.

Articles précédentsLe light novel 5cm Per second chez Pika
Articles suivantsLes animés : Hiver 2019-2020
Créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. Rem, Katou Megumi sont mes waifu favorites mais j'en ai plein d'autres...

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici