Banale à tout prix T.1

0
59

Banale à tout prix, shôjo des éditions Kana et un manga dessiné et scénarisé par Nagumu Nanaji.
Pour la petite histoire, au départ, le titre ne me donnait aucune envie de le lire. Pourquoi ? Eh bien juste à cause du titre. Oui, je me suis arrêtée au titre en me disant : «oh non, encore un manga niais et chiant». Eh non, je me suis trompée mais alors comme jamais ! De ce fait, j’essaie d’aller plus loin qu’un titre, un tome ou bien même un chapitre ! Et vous aussi, vous devriez faire de même ! Bref, tout ça pour vous dire, ne vous arrêtez à des à priori vous pourriez bien être surpris !

L’histoire…

Mais quelle surprise ! Oui, je dois vous le dire, ce manga est un kinder, littéralement. On pense avoir ça et bien non, on a autre chose et c’est encore mieux ! Comme quoi, il ne faut pas se fier au apparence.
Je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire à vrai dire. Le récit que nous a préparé la mangaka est assez simple en soit. Cependant, elle nous pose une question au travers de ce manga : qu’est-ce que la normalité ? Qu’est-ce que le bonheur ? Comment le trouver ?
Par ces questions, on s’interroge inconsciemment avec la protagoniste qui semble assez mystérieuse. Car oui, si on avait l’habitude d’avoir un héro ténébreux et mystérieux et bien là, nous avons le même cas mais avec notre chère Koiko. Au final, on se retrouve avec deux personnages aussi mystérieux l’un que l’autre… Et ça me démange de savoir qui ils sont, ce qu’ils pensent et bien sûr, tout ce qui va avec.

En ce qui concerne le déroulement de l’histoire, on a pas de rythme à proprement parler. Les événements s’emboîtent chronologiquement et au bon moment. Après, je ne vous cache pas que l’on retrouve certains clichés du code du shôjo. Mais mise à part cela, j’ai littéralement été captivé par la trame du manga. Et, le plus dans tout ça, c’est que j’ai hâte d’en savoir plus, que cela soit sur les relations comme sur l’histoire en elle-même.

Les protagonistes…

Une héroïne pas si banale…

Banale à tout prix nous présente une jeune fille au aspect assez “banale” comme peut nous le présenter le titre.
Koiko est belle mais ce n’est pas la fille “canon” du lycée. Elle est gentille, aimable, travailleuse. Elle a une vie paisible et sans embûche avec en plus un copain. La bonne petite fille avec une vie parfaite. Toutefois, nous allons creuser plus loin. Sous cette belle forme, sous ses aspects de vie qui donne envie, on s’aperçoit que la demoiselle est complètement obsédée par le fait de vouloir absolument une vie “banale” !
Koiko paraît ennuyeuse, stoïque, le genre de fille avec une grande bouche et c’est vraie ! Mais elle est surtout très expressive quand elle est plus intime avec quelqu’un et peut-être même un brin égoïste !

Ce que j’aime chez elle, c’est qu’elle est assez terre à terre, elle a conscience de ses actions et de celle des autres. Mais elle a aussi conscience des risques qu’elle peut en courir si tel action se produit. Voilà pourquoi notre petite Koiko est très observatrice. Son tempérament calme fait qu’elle arrive à choisir les bonnes décisions et d’agir en conséquence au bon moment. J’apprécie pas mal cette héroïne de shôjo. Koiko, elle est vraiment sympathique, franche et appréciable. Je l’aime bien et j’ai envie d’en découvrir plus sur elle !

[Manga] Banale à tout prix

FUTSUU NO KOIKO-CHAN © 2015 by Nagamu Nanaji/SHUEISHA Inc.

Le cliché de conscience…

Comme dans tout bon shôjo, nous avons notre jeune homme populaire. Vous savez celui fait tomber des têtes ? Tsurugi est le garçon parfait par excellence…Quoi que dans la lune. Je me demande s’il le fait exprès… C’est l’impression qu’il donne. Il m’intrigue beaucoup à vrai dire, je ne saurais pas vous dire pourquoi…
Tsurugi est un garçon serviable, gentil, je me suis attachée à lui. Il est modeste, calme au premier abord mais il s’emporte vite. Il est d’ailleurs aussi honnête que Koiko.
Pour le moment, on ne sait pas grand chose de lui, Koiko le fuit par conséquent on n’a dû mal à faire sa connaissance au travers des pages du manga. Et j’espère que leur relation va changer et que Tsurugi passera de la victime de Koiko à un ami proche.

Les personnages secondaires…

Pour ce qui sont des protagonistes secondaires et bah il n’y en a pas. Enfin si, nous avons la mère, la grande sœur et le “petit-ami”. Cependant, on apprend rien sur eux. On sait juste que la mère travaille comme une forcenée, la grande-sœur est trop sérieuse et le “petit-ami” est un cas désespéré. Autant vous dire que dans ce premier tome, l’histoire se concentre bien plus sur les personnages principaux.

[Manga] Banale à tout prix

FUTSUU NO KOIKO-CHAN © 2015 by Nagamu Nanaji/SHUEISHA Inc.

Les dessins

Concernant les dessins, ils sont beaux ça oui, je suis plutôt étonnée ! Les dessins ne font pas si “cul la praline” que je ne le pensais. J’en suis même tombée sous le charme. Les chara-design des personnages sont juste à croquer. La finesse des traits m’éblouie. Le sens des détails sont tout aussi agréables surtout les pages chapitres, quand on voit les détails des illustrations que nous offre la mangaka. Vous ne pouvez que siffler de stupéfaction. Par ailleurs, Koiko est juste trop mignonne quand elle devient très expressive, tellement chou qu’on a envie de la croquer !!

En conclusion, Banale à tout prix est une petite pépite à lire. Je vous le conseille si vous êtes à la recherche de lecture détente et mignonne ! C’est un coup de coeur pour moi et je vous le recommande les yeux fermés ! La lecture de ce premier tome était tout simplement surprenant étant donné que je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire (je n’ai pas lu le synopsis). J’ai hâte de lire la suite, si un jour je peux en avoir la chance de la lire bien sûr. En attendant, je vous laisse et je vous dis à bientôt, n’hésitez pas à me dire ce que vous, vous avez pensez du manga et surtout s’il vous à plu. siie

Articles précédentsDon’t Worry Be Happy T.1
Articles suivantsBlue Flag T.1
Co-créatrice du Moonyko. Je suis une passionnée du Japon autant par sa culture traditionnelle que par sa Pop culture. J'ai pour but de vous faire découvrir mes lectures et visionnages au travers de ce blog. Mais il n'y a pas que le Japon qui me passionne, l'infographie et le codage sont aussi au cœur de mes centres d’intérêts. De ce fait, un projet aura lieu en rapport avec tout cela alors n'hésitez à aller sur notre Tipeee pour soit en savoir plus, soit pour donner une petite contribution pour nous soutenir.

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici