Les animes à voir #2

0
64

Voici enfin le deuxième article dédié aux animés à voir.
Aujourd’hui, je vais vous parler de 3 animés sortis courant de l’année 2019. Je dois vous avouer que ce n’est que des coups de cœurs. Je ne pensais pas que j’apprécierai autant ces animés là. Comme vous vous y attendiez, cette fois, je vous parle d’une série assez connues.

3. Quand la musique est libérateur…

Commençons par Given. Une vraie surprise. J’ai accroché à chaque épisodes et à chaque fois, j’étais là, à attendre la suite avec impatience. Dès lors qu’un nouvel épisode sortait, je me jetais littéralement dessus. 
Autant, je ne suis plus très fan du Yaoi (= boys love), je n’arrive plus à trouver quelque chose d’original dedans, j’ai l’impression de lire tout le temps la même chose. Cependant, là, pour cette fois, c’était originale, c’était unique et presque précieux.

J’ai adoré le fait que l’anime soit plus un shonen-ai qu’un yaoi. Je me suis attachée à chaque personnages, j’ai eu l’occasion d’avoir quelques fois la larme aux bords des yeux et surtout de rire, j’ai énormément ris ! 

En ce qui concerne l’animation, les graphismes et les doublages (surtout lors du concert), j’ai été surprise, choqué et en joie extrême. C’était parfait, comme il le fallait et comme je l’aurais souhaité.
Cependant, au début, lorsque Mafuyu chantait en yaourt, je trouvais qu’il chantait mal. J’avais peur que l’entendre chanter ne me donne pas les frissons que j’attendais… Mais j’ai eu des frissons ! Et pas qu’un peu ! Ne vous fiez pas au chant yaourt de Mafuyu au début car comme les japonais prononce leur “r” en “l” et les “l” en “l” bah ça avait un rendu un peu bizarre, pourtant, je peux vous assurer, sa voix, elle claque !

Pour moi, c’est clairement le meilleur anime côté Yaoi que j’ai pu voir qui touche le côté sensible et qui a su me faire vibrer. Given est une pépite et n’importe qui pourrait le regarder. Même les personnes qui ne sont pas fans du yaoi ou shonen-ai car ce n’est pas très poussé au final.
Toutefois, il ne faut pas se dire que c’est Yaoi sinon au moindre mouvement ou contact vous allez hurler au Yaoi alors que non, cela ne va pas au delà du simple bisou et encore.. 

2. Un panier garni de 12 malédictions…

Le remake de Fruit Basket est un animé qui m’a fait verser la petite larme au cours des 26 épisodes. Autant vous dire qu’à la fin, je n’avais plus assez de larmes pour les autres animés à voir. A chaque fin d’épisode, j’étais toujours aussi triste tant par le fait de finir l’épisode et que je devais attendre une semaine que par le fait que l’épisode en lui même était émouvant.

J’ai également adoré les protagonistes et leurs progressions tout au long de la série. Ils ont tous évolués, enfin du moins certains dans la première saison. On s’attache beaucoup aux personnages également vu que nous pouvons trouver de nombreux flash-back retraçant leur enfance, leur souffrance mais également les petits moments de bonheurs.

Tout cela contribue au fait que les personnages soient plus humains et touchants. On a envie de les comprendre et de les aider comme d’être à leur écoute. Bien sûr, il y a des questions que je me pose. Par exemple, pourquoi sont-il maudit ? Quel est l’objectif de Shigure en introduisant Honda dans leur grande famille ? Et enfin, pourquoi la ou le chef de aussi dur envers les autres ? Pourquoi être aussi toxique ?
J’espère que la saison 2 saura répondre à mes questions…

Commençons par l’opening auquel, j’ai directement eu le coup de foudre. J’ai adoré, je le chantais à chaque début et même après. Il est si doux et correspond parfaitement à l’ambiance de la série. 
Les OST, c’est tout aussi la même, ils incarnent parfaitement Fruit Basket et mieux encore. Je pourrais dire, qu’il appuie bien la où cela fait mal quand il le faut et rend à merveille les moments émotionnelles  comme de détermination ou de situations hilarantes. Tout cela pour dire, que si Fruit Basket n’aurait pas eu de si beaux OST avec accompagnés d’une animation et de graphisme à couper le souffle, je crois que je n’aurais clairement pas accroché et je serais passé à côté d’un tel titre. 

1. Les viking contres attaquent

Vinland Saga est un animé encore assez méconnu. Il est publié chez les éditions Kurokawa et il est en cours à l’heure actuelle.
Vinland Saga évoque les légendes nordiques mais aussi l’histoire du monde viking avec les différents combats qui ont pu exister. Bien entendu, même s’il y a des faits avérés, l’histoire reste tout de même fictif.  

Les protagonistes sont intéressants et ils ont beaucoup de potentiels dans leur futur développement. Je les aime beaucoup, ils dégagent tous un petit quelque chose de différents, une aura.  Certains sont intrigants. On ne sait pas ce qu’ils ont en tête et quand on croit le savoir, avoir une longueur d’avance sur ce qu’il pense et bien notre hypothèse est bonne pour la poubelle…
Ce mythique personnage, cet antagoniste qui inspire le respect j’ai nommé : Askeladd. Je déteste et j’aime ce personnage. Il déjà un charisme fou. Il est près à tout pour avoir ce qu’il veut. Mais aussi, il sait ce qu’il veut avant que nous même nous ne sachions ce qui le personnage encore plus intriguant. Autre chose, on ne sait rien de lui. Il fait parti des personnages principales et en 17 épisodes (au moment de la réalisation de cet article), nous ne savons rien de lui, mise un part un flash-back qui explique un élément sans réel importance de son passé. 

Autre personnage intéressant, Thorfinn, fils de Thor, un grand guerrier. Thorfinn qui était un enfant joyeux et heureux, voir que en grandissant il peut autant changer est assez incroyable. En grandissant, il devient l’ombre de lui même, l’inverse de lui-même et de ses principes. On se demande alors si l’ancien lui est “mort” ou s’il a simplement oublié qui il était vraiment à cause de sa soif de vengeance. 

Cette série dont l’animation est vraiment sublime avec des scènes fluides et dynamiques, est l’anime à voir. C’est le genre de série qui offre une certaine adrénaline et qui nous font hérisser tous les poiles de notre corps. Le genre qu’on ne se lasse pas de regarder encore et encore. 

Répondre

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici